Pas-au-lit et l'Armorial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas-au-lit et l'Armorial

Message par Courtoisrazzo le Sam 17 Mai 2008 - 14:37

C'est juste en passant, (parce que, étant en retard... que voulez-vous?! Les mondanités! Razz , sur l'intention que j'avais de vous bloguer la dérision lycéenne du Séraphin , et que je je capte au vol la dernière émission de notre amie Déléguée Editoriale de HdL-FN ), que je me permets de vous livrer, cultivés amis et F:. F:. du FL, cette réflexion...

Je vous passe les détails (ceux que ça intéresse réécouteront... ou iront chercher eux-mêmes la cassette dans la cave où la porte ferme si mal ironic ), mais je note un trait très symptômatique de la Pas-au-Lit (mais dans l'alcôve des Princes Suspect )...

Ladite nous cause (ça vous étonnera!) famille royales d'Europe, et nous sort, pour désigner la Queen Emperess Victoria : "Victoria d'Angleterre"...
Shocked
Non, ma chérie... Ce sont des usages dont l'intéressée eût elle-même dit : we are not amused. Victoria de Hanovre, Saxe-Coburg-Battenberg, Reine d'Angleterre et Impératrice des Indes eût (bien que plus long à sussurer avec de fausses dents contentmauve ) mieux convenu.

Comme (juste après) "Nicolas II de Russie"... Non : Nicolas Romanoff, deuxième du nom, Empereur (ou Tsar, pour les puristes) de toutes les Russies...

On sait (je ne veux pas avoir l'air de jouer les pédants... mais simplement, de rappeler à Madame "l'Historienne", qu'en sus de mal interpréter souvent l'Histoire Twisted Evil , elle ne connaît rien à l'usage des Cours Twisted Evil Twisted Evil ), que ce qui confondit, justement, dans l'affaire du Collier de la Reine, les faussaires Reteaux de Villette et la comtesse de la Motte-Valois, c'est que les prétendues lettres qu'ils produisirent au Cardinal de Rohan, comme étant de la main de la Reine, étaient par leur soins signées "Marie-Antoinette de France"... et non, comme il eût été de rigueur, ou : Marie-Antoinette, tout court... Ou : Marie-Antoinette de Habsburg-Lorraine, Reine de France (selon le protocole).

Mais, nous l'allons voir, tout n'est pas inexplicable, dans ce grave manquement aux élémentaires exigences de l'Etiquette.

Cet abus de langage pas-au-lien est typique de la dévotieuse des parvenus d'Orléans, qui furent les premiers à se faire titrer (Louis Philippe en tête) : "machin", ou "truc" "de France", pour bien marquer que ce fût là la raison sociale de la boutique. Evil or Very Mad

Il faudrait, à la fin, expliquer à Quinquin de chez Faquen & descendants (marque versaillaise déposée depuis - au moins - 1809 ironic ) que si on veut plaire à la clientèle du Bottin ou de l'ANF, il convient d'éviter ce genre d'impairs, que seuls les snobs comme moi, ou les spécialistes relèvent... mais qu'ils ne pardonnent guère, même au nom de l'ignorance roturière, ou de l'esprit partisan... Wink
avatar
Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum