anipassion.com

Lettre de la Marquise de Mérigné au Duc de Saint Sermon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre de la Marquise de Mérigné au Duc de Saint Sermon

Message par La Marquise de Mévigné le Ven 2 Fév 2007 - 0:16

Très Cher Duc,

Les évènements se sont un peu précipités, ce jour. La veille j'avais fait parvenir à Monsieur de Label Lauvray un plis dans lequel, je l'espère, il aura pu comprendre tout ce que je voulais lui dire, à demi-mot. Or vous ne l'ignorez pas, notre Grand "Petit Veneur" est mis sous étroite surveillance par la police du Régent, soucieux d'éliminer tous ceux qui pourraient contrarier ses plans funestes. Ceci est encore aggravé par la personnalité de ce bon vivant, un peu hâbleur et va-t-en-guerre, qui ne sait pas rester muet à la moindre question qu'on lui pose. Il fait pourtant partie de notre Fronde, mais nous devons savoir qu'une affaire plus grave s'accroche à ses basques. N'a-t-il pas, dans le passé, dénoncer vigoureusement tous les accapareurs, les prévaricateurs et les agioteurs qui agissaient en toute impunité sous la protection de la "Veuve" ? Il est meme allé jusqu'à donner des noms ! Depuis il a la Sûreté générale du royaume sur les reins, et vous connaissez Monsieur Le Lieutenant de Police, il sait tirer merveilleusement partie de tous les renseignements en provenance de tous ces petit messieurs qui se grossissent d'importance en jouant les indicateurs . Et ces marauds réussissent à s'infiltrer partout, particulièrement sur ces places publiques où se débattent tout et rien. Monsieur de Label Lauvray, en tout petit Fouquet, a meme subi les foudres arbitraires de Monsieur le Surintendant des Finances. Dans ces conditions, méfiance, Grand pair de France dont je sollicite la protection, d'autant plus que ce fourbe de Régent dispose de sa propre police privée, sous l'apparence d'une bande de petits nervis, bien décidés à en découdre, s'il le fallait !
J'écrivais donc à notre Veneur, qui dispose de son propre réseau d'hommes d'honneur, que Monsieur de Carbuce, jeté dans un fossé sur le bord du chemin, s'en était finalement remis, au point d'oser entreprendre quelques actions en justice pour défendre "notre bien indivis". J'essayais également de lui faire comprendre que l'hallali de l'animal étant proche, il fallait se préparer à la guerre totale. Aussi lui demandais-je quelques conseils sur l'art de faire la guerre, afin que nous pussions tous en tirer avantage. Dites-moi, mon Cher Grand Duc, si je n'ai point trop mal agi car aujourd'hui je suis mise en émoi par mon audace. Car en réalité, depuis mon veuvage, je me sens bien seule pour affronter le Diable, en personne ! Et puis je ne voudrais pas que ma délicate fille et son époux fussent mis en difficultés à cause que j'ai agi maladroitement.
Je vous en prie, Cher Duc et Pair de France, apportez-moi de vos lumières pour m'exprimer sur la conduite à tenir et proclamez toutes vos prières pour la réussite de notre entreprise.

Votre Marquise qui vous honore et déclare son affection pour Votre Grandeur.

La Marquise de Mévigné
Revenant

Nombre de messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum