L'islam ou le renoncement alternatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'islam ou le renoncement alternatif

Message par Sam Byhel le Jeu 4 Mar 2010 - 9:16

Avec la crise économique qui ne présage rien de bon pour 2010 et la banalisation de la pornographie qui encourage à une déliquescence de la famille et a une décadence des mœurs, quelle idéologie alternative ? Une idée me vient en tête : le spirituelle. Le manque de spiritualité de notre société ne serait-il pas à l’origine de l’involution de l’humanité vers toujours plus de bestialité. Une bestialité sournoise car toujours sous couvert de liberté, de beauté et de démocratie – autre notion à préciser. Pourquoi le christianisme n’arrive plus à passionner ? Sans doute parce qu’il continue à infantiliser, à imposer sans expliquer des dogmes et des rites dont même les prêtres ont perdu le sens caché. Arrive alors l’islam avec sa simplicité : il n’y a de dieu que Dieu. Pourquoi l’islam ? Pour mieux le comprendre, il faut commencer par le traduire. Islam signifie « renoncement », une notion chère aux philosophies zen, bouddhiste, taoïste et autre nouvel âge. C’est en ce sens que Abraham fut considéré comme étant musulman. Non à cause des rites qu’il pratiquait, mais en raison de son renoncement face à la volonté divine. Un islam sans rite contraignant, sans barbe et sans burqa. Finalement, un islam tout à fait compatible avec nos vies modernes en occident. Un islam vraiment universel car la morale demeure et la pratique des rites est laissée à l’appréciation de chacun – « Point de contrainte en religion ». On ne peut en effet raisonnablement demander à un Inuit du XXIème siècle d’adopter les traditions d’un Bédouin du VIIème. Cette tradition fût elle prophétique. Car Mohammed était un Arabe de son temps et, dans tous les cas, c’est la raison qui doit l’emporter comme le répètent souvent les versets du Coran. L’universalité est à cette condition. Après Akhenaton, Cat Stevens, Diam’s ou encore Napoléon, voilà le tour de Quick de « renoncer », au sens noble du terme, avec le hamburger halal. Le prêt à taux zéro et le succès des mariages – ou Pacs car en islam le mariage n’est pas un sacrement mais un simple contrat entre adultes consentant ; la bénédiction par un imam reste à l’appréciation de chacun – civils ne seraient-ils pas aussi un signe de l’islamisation rampante de l’occident. Peut-être. Mais de quel islam parlons-nous ? Un islam éclairé peut en effet devenir une alternative au flottement de nos repères actuel car il porte en lui tout un projet de société. Non un islam malékite, hanafite, wahhabite, salafiste, et autres idéologies archaïques et déplacées, mais un islam européen, tout simplement. Car l’universalité n’est pas l’uniformité. La finance islamique n’en est qu’à ses balbutiements en Europe mais ses principes apparaissent déjà comme une solution incroyablement simple et efficace pour mettre fin au pillage légal organisé par les banques via les taux d’intérêts. L’argent n’est pas une marchandise comme une autre, toutes les grandes religions le savaient autrefois, mais judaïsme et christianisme ont fini par céder à la pression des intérêts commerciaux de la grande époque du mercantilisme. L’islam a résisté. Autre bastion de résistance de la foi abrahamique, les droits de la femme et de la famille. Sous couvert de liberté et d’égalité, les droits de la femme sont sans cesse bafoués aujourd’hui. Son corps est monnayé et sa nudité banalisée. Fini la galanterie, fini l’amour courtois, car à trop chercher « l’égalité », c’est la similitude qui leur a été imposée. Une similitude qui, de fait, nie leur féminité, pendant que l’hypocrisie de la polygamie adultérine, largement pratiquée par beaucoup d’hommes dans la vraie vie ou à travers un écran, est préférée à la polygamie consentie, juste, légale et solidaire pratiquée par la lignée d’Abraham : Jacob, Moïse, David, Salomon… et enfin Mohammed. A travers ces deux exemples, l’idée d’un renoncement – sens du mot islam – éclairé, d’un renoncement d’occident, d’un renoncement des lumières apparaît comme un véritable modèle alternatif de société. Car les hommes qui ont compté dans l’histoire de l’humanité ont tous été des hommes croyants. Marie la chrétienne donna un fils à Mohammed. Un fils qu’il nomma Abraham. Le symbole est fort, car c’est de l’union de la chrétienne et du musulman que le retour aux sources s’opère et que le boucle est bouclé, la prophétie est scellée. Impossible pour finir de ne pas citer ce grand homme, certes avec ses faiblesses, que fut Napoléon : “L’Islam attaque spécialement les idolâtres ; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète ; voilà le fondement de la religion musulmane ; c’était le point le plus essentiel : consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Jésus. (...) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son prophète. (...) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran, qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.” (Extraits de “Correspondance de Napoléon Ier Tome V pièce n° 4287 du 17/07/1799. S’il avait pu mener sa mission à terme, il n’aurait peut-être pas eut à répudier Joséphine de Beauharnais pour épouser l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche.

Sam Byhel
Bizuth

Nombre de messages : 6
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'islam ou le renoncement alternatif

Message par Flavius le Jeu 4 Mar 2010 - 18:24

Bof ! Pourquoi l'Islam ? Quel intérêt de réinventer un concept qui aliène tout autant que les deux autres ... Jésus, Allah ou je ne sais quoi, jamais on ne sera en mesure d'apporter des solutions religieuses aux problèmes de la société actuelle ...

En fait vous proposez ni plus ni moins qu'un islam unifié à la conquête de l'Europe ... Personnellement je ne crois pas aux religions du désert et préfère une autre spiritualité ... L'Islam, le christianisme ou le judaïsme = boulet
avatar
Flavius
Bizuth

Nombre de messages : 4
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum