Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Message par Docteur Koch le Lun 30 Avr 2007 - 20:02

Très estimés forumeurs et forumeuses,

Pour ceux qui n'auraient pas le temps voici les conclusions de la correspondance échangée avec l'estimable membre de ce Forum JG Malliarakis :

1. RC était éventuellement sauvable à l'automne 2006 quand un "sursaut civique" de cotisations s'était produit au moment de l'accident de Jean Ferré, et dans l'illusion d'une "équipe" unie.

2. Mais si, comme nous sommes portés à le penser, les cotisations sont probablement tombées au-dessous de 40 000 euros par mois, RC perd actuellement 15 000 à 25 000 euros par mois.

3. Dans ce cas, la faute en reviendrait entièrement à son gestionnaire de fait. Ce serait alors à lui, et à lui seul, d'en supporter les conséquences puisque toutes les funestes décisions ont été prises par lui.



Voici, en effet, chers Amis la correspondance que j'ai reçue de JG Malliarakis, auquel j'avais demandé de me donner les informations dont il dispose sur les comptes de rC.

JG Malliarakis a écrit:

Paris, le 30 avril 2007

Cher Docteur,

Vous me demandiez, dans un message personnel du 23 avril, et vous n'êtes pas le seul intervenant du Forum libéré et autres amis de Radio Courtoisie, de communiquer les quelques éléments comptables de cette radio, ou plutôt de sa façade "légale" le CDARS, que j'ai eu entre les mains.

Après une longue réflexion je le fais maintenant.

Tant que j'ai pu j'ai essayé de faire comprendre la réalité économique de RC en ménageant un minimum de discrétion sur les points qui ne méritent pas d'être évoqués, mais que tout le monde comprendra sachant que Jean Ferré est mort pauvre.

Pendant les quelques semaines, du 10 septembre au 30 novembre 2006, où je me suis efforcé de développer le site Internet de RC, malgré le problème de la compétence de la Direction technique dans ce domaine, j'avais commencé à donner des indications sur la destination des cotisations demandées aux auditeurs. Je constate que de telles informations ont aujourd'hui disparu.

Je vous joins donc une petite note intitulée "Les Comptes de Radio Courtoisie pour les nuls". J'espère qu'elle répond à votre interrogation.
Ces notes expliquent les points numérotés de 1 à 6 sur les liasses fiscales qui figurent dans ce dossier.

Dans la lettre absurde qu'il m'a adressée le 20 février le gestionnaire de fait de RC laisse à entendre que je serais "le seul à savoir", etc. donc probablement l'affreux délateur qui aurait remis les documents portant la pauvre signature évolutive de Christian Langlois et grâce à l'échafaudage desquels il est parvenu à ses fins jusqu'alors insoupçonnées de la plupart d'entre nous, mettre la main sur le CDARS.

Je précise en tant que de besoin que les pièces incriminées ont été obtenues de la justice dans le cadre de la procédure de Claude Reichman, et qu'elles ont circulé sur internet bien avant les dates indiquées (cf post de "Monsieur propre" sur le Forum libéré).

Cette accusation, sans le vouloir sans doute, – parce que ce personnage mesquin ne saurait se prévaloir au long de son existence de beaucoup d'actes vraiment militants, – m'a paru particulièrement odieuse (qu'on se rassure j'y ai survécu et il a fait bien pire lors d'une réunion qui s'est tenue le 24 novembre).

Au cours d'une longue vie militante anticommuniste je puis me targuer de n'avoir jamais mis qui que ce soit dans l'embarras par des bavardages, — même si je passe pour une "grande gueule".

Je n'ai donc jusqu'ici jamais révélé à qui que ce soit ce que je tenais de confidences.

C'est là pour moi une règle absolue, apprise et pratiquée au contact des dissidents de l'Est, qui, eux, risquaient leur vie et celle de leurs familles.

Si je me suis tu jusqu'ici sur les comptes de Radio Courtoisie c'est parce que, tout simplement, ceux-ci ont été "couverts" par des militants désintéressés qui n'en ont jamais retiré eux-mêmes ni un centime ni la moindre satisfaction d'amour-propre.

Au contraire, ceux qui pendant 20 ans ont été les hommes de confiance, — d'autres diraient peut-être péjorativement : les hommes de paille, — de Jean Ferré sont demeurés dans l'ombre et n'en ont probablement retiré que des humiliations et des journées perdues en travail parfaitement obscur et bénévole.

Je crois nécessaire de dire que tous ceux qui chercheraient, aujourd'hui, à leur faire "porter le chapeau", commettraient une mauvaise action et je ferais tout pour m'y opposer.

En revanche, il est maintenant nécessaire de dire très clairement que ces comptes méritent d'être regardés à la loupe.

Pourquoi aujourd'hui et pas hier ?

Tout simplement parce que la manœuvre de l'actuel gestionnaire de fait va, très élégamment, consister à leur faire porter le chapeau, à exercer sur eux une pression dont il est parfaitement capable et probablement aussi à dégager sa propre responsabilité.

D'autre part les gens qui liront ces notes doivent savoir que le CSA a été le vrai destinataire légal de la comptabilité de Radio Courtoisie et que, de ce fait ces comptes sont devenus des documents publics.

J'ajoute que ce sont, au bout du compte, de pauvres documents, auxquels les cotisants (et je suis cotisant) ont normalement droit : ils devraient disposer annuellement d'un rapport financier. Ils ne reçoivent rien et surtout pas le "Courrier de RC" promis à l'antenne.

Enfin si le 3 mai un administrateur judiciaire doit être nommé, ce qui reviendrait au moins à reconnaître l'illégitimité de la gestion actuelle, cet auxiliaire de justice pourrait difficilement esquiver la question d'un audit des comptes.

Je n'imagine quand même pas Arcole, reprenant une situation financière pourrie.

La mise au point de Jean-Luc de Carbuccia datée du 7 avril ne laisse d'ailleurs place à aucune ambiguïté, et je ne puis qu'y souscrire.
Croyez, Cher Docteur, en mes meilleurs sentiments


JG Malliarakis

Notre ami joignait cette petite note "polémique" bien dans son style :

JG Malliarakis a écrit:

LES COMPTES DE RC POUR LES NULS
Et pour les énarques : ce sont parfois les mêmes.
Remarque préliminaire : curiosités administratives

Le CDARS, façade associative de Radio Courtoisie est régi par la Loi de 1901.
En théorie donc sa comptabilité est une comptabilité rustique et non "commerciale".
Pour les non initiés cela veut dire, pour faire court, que le CDARS-RC, au regard de la loi sur les associations, n'est tenu de comptabiliser que ses dépenses, non ses dettes – ses recettes - non son compte d'exploitation.
Pas de vrai bilan. Pas de capital.
Nous sommes ici dans la situation de l'Europe occidentale avant l'An Mil, avant l'importation à Venise puis dans les villes marchandes de Flandres et de la Hanse de la comptabilité en partie double, pratiquée par l'Empire byzantin alors à son apogée, essence du "capitalisme".
C'est d'ailleurs pratiquement encore, malgré les protestations réitérées de la Cour des comptes de puis 1952 la situation de ce que nous appelons en France "la sécurité sociale". Tel administrateur civil de 58 ans, politicien de banlieue à ses heures, sordidement relégué dans cette branche peu glorieuse des comptes publics hexagonaux, doit se sentir en pays de connaissance dans le moisi de ses idées blafardes et conformistes.
Seulement quand le CSA demande des comptes normalisés à cette association loi de 1901 il pose un casse-tête chinois à des Japonais.
En effet ces liasses fiscales sont supposées répondre aux normes d'entreprises commerciales : ce sont les documents que nos amis lecteurs vont trouver annexés à cette analyse. Elles ont été établies en collaboration avec un cabinet comptable honorable, agréé par le CSA et même probablement indiqué par un de ses membres.
Nous ne doutons évidemment pas de la correction comptable, et de la loyauté de cette comptabilité.
En revanche nous nous posons quelques questions que certainement un audit indispensable de la situation financière permettra d'éclaircir.

Voici donc les trois pages principales de la dernière déclaration de résultats communiqués au CSA (juin 2006)







Elles l'amènent à faire les réflexions suivantes

JG Malliarakis a écrit:

Les Questions qui sautent aux yeux à l'examen de ces comptes

Sur la page n° 1

1. Constructions et immeubles

Non RC n'est pas propriétaire de ses locaux. À vrai dire on ne connaît pas non plus la valeur des loyers payés.

2. Amortissement du matériel

Dans une période comme celle que connaissent actuellement les moyens techniques de diffusion RC n'a pas investi un centime depuis des années dans des équipements adaptés à ses besoins. L'outil informatique est inexistant. Bref les équipements sont amortis à 100 %, et le rapport de leur valeur brute au chiffre 'd'affaires de l'entreprise est de 4 %

Sur la page N°2

On ne peut faire qu'un commentaire d'ensemble : ce "passif" total de 14 000 euros ne semble pas très crédible …

Sur la page N°3

3. Produits annexes "ventes de marchandises" pour 38 875 euros
Ce sont essentiellement les ventes de cassettes pour 27 000 euros (+ petites brochures). Ces K7 sont vendues avec une marge de l'ordre de 65 %.
Au total ce poste est négligeable dans la comptabilité de RC. Est-ce assujetti à la TVA ?

4. Nature du chiffre d'affaires pour 597 000 euros
Ce sont essentiellement de prestations de service. Mais attention : dans la mesure où il est devenu éclatant, (par la faute des organisateurs de cette étrange "assemblée générale") le 12 novembre 2006 que les "cotisations" ne donnent jamais lieu à droit de vote aux cours des assemblées générales, ces prestations pourraient être requalifiées taxables à 19,6 %. Nous connaissons le cas d'un syndicat qui s'est trouvé dans cette situation très dommageable, 3 ans de cotisations * 19,6 % sans compter les pénalités et majorations c'est un dépôt de bilan assuré.

5. Volume des cotisations et Évolution 2005/2004
On le voit le modèle économique serait viable avec un minimum de rationalité et d'inventivité, de sens commercial pour tout dire. Peu vraisemblable chez un personnage tel que l'actuel gestionnaire de fait.
L'année 2005 a été très mauvaise comme toutes les années électorales pour une raison fondamentale : il y a distorsion entre les cotisants et le discours dominant de la radio, dès qu'il s'agit de "politique". Les auditeurs de RC ont eu droit en 2005 à un feu roulant et sans nuances en faveur du non, comme ils ont pu entendre un coquetel lepéno-villériste + un zeste de souverainisme pur depuis le début de la campagne 2007, ceci sans parler du refrain pour le moins maladroit et sectaire "Tout sauf Sarkozy".

RC ne peut réussir et durer qu'en tant que radio "ouverte à toutes les droites". C'est sa charte d'origine;

6. Frais de personnel et charges sociales
Sur 210 000 euros de salaires, 2 secrétaires + le directeur technique relèvent du régime salarial, le reste (99 000 euros de vacations des techniciens) fonctionne au titre des "intermittents du spectacle". Au total 289000 euros en 2005 contre 249000 euros en 2004. cette augmentation de 14 % dans une baisse de recettes de 8 % paraît un peu surprenante. Nous n'avons pas entendu parler d'une modération ces derniers mois.

Et voici comment notre ami conclut

JG Malliarakis a écrit:

En conclusion

L'examen des principaux postes actuellement peu compressibles (salaires et charges sociales + Coûts de diffusion par les divers canaux actuels) représente 55 000 à 60 000 euros par mois, plus une charge de la dette URSSAF que je crois être de 8000 euros par mois (d'autres caisses n'apparaissent pas dans les comptes)

RC était éventuellement sauvable à l'automne 2006 quand un "sursaut civique" de cotisations s'était produit au moment de l'accident de Jean Ferré, et dans l'illusion d'une "équipe" unie.

Mais si, comme nous sommes portés à le penser, les cotisations sont probablement tombées au-dessous de 40 000 euros par mois, RC perd actuellement 15 000 à 25 000 euros par mois.

Dans ce cas, la faute en reviendrait entièrement à son gestionnaire de fait.

Ce serait alors à lui, et à lui seul, d'en supporter les conséquences puisque toutes les funestes décisions ont été prises par lui.


Dernière édition par le Lun 30 Avr 2007 - 21:09, édité 2 fois

Docteur Koch
Régulier

Nombre de messages : 273
Age : 82
Réputation : 1
Date d'inscription : 01/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Message par pverro le Lun 30 Avr 2007 - 20:54

En son temps j'avais réfléchi à une prévision de comptes de résultats prévisionnels (4 hypothèses envisagées); je vous livre ici ce travail avec en comparatif les chiffres communiqués ci-dessus.
Ne pouvant separer les frais généraux des frais d'antenne, il apparait que l'ensemble de ces charges est toutefois nettement plus faible que ce que j'avais envisagé.
A vos réflexions, bien à vous

PROJET DE BUDGET DE l'AARC CPTE RESULT
PRODUITS


Nombres d'auditeurs adhérents RC 10 000 15 000 18 000 20 000

Cotisation de base (en euros) 60,00 60,00 60,00 60,00
< 5 cts d'euros l'heure d'écoute !
S / TOTAL 600 000 900 000 1 080 000 1 200 000 597 000
Divers (cassettes, cd-rom etc.) 3% 18 000 27 000 32 400 36 000 38 875

Dons 10% 60 000 90 000 108 000 120 000

678 000 1 017 000 1 220 400 1 356 000

ANNONCEURS 18% 122 040 183 060 219 672 244 080
(Projet Mécènat P-E Prouvost d'Agostino)

TOTAL GENERAL 800 040 1 200 060 1 440 072 1 600 080

CHARGES (complètement hypothétique)

Frais de personnel Salariés (moy.) 10 186 000 186 000 186 000 186 000 288 735

Frais généraux 20% 160 008 240 012 288 014 320 016
331 500
Frais d'antenne Nbre émetteurs 6 450 000 450 000 450 000 450 000
Nx émetteurs 0 4 7 13
Dotations aux amortissements 4 032 324 048 516 058 644 064

TOTAL GENERAL 800 040 1 200 060 1 440 072 1 600 080

DEFICIT 6 100

pverro
Habitué

Nombre de messages : 117
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Message par Victor le chacal le Mar 1 Mai 2007 - 0:32

Félicitations au Docteur Koch et JGM pour ces infos exceptionnelles sur le sujet délicat des finances de RC.
En effet passer son temps à mendier comme le fait la direction de fait n'est pas suffisant. Il conviendrait également d'envisager qqs réformes de "structure" et d'agir dans la transparence et la clarté (c'est cela aussi la courtoisie).

Bravo pour ces documents pour le moins surprenant, qui devraient être exigés par tous les cotisants et qui nous évitent le déplacement au CSA.

JG Malliarakis a écrit:
Sur la page n° 1

1. Constructions et immeubles

Non RC n'est pas propriétaire de ses locaux. À vrai dire on ne connaît pas non plus la valeur des loyers payés.
Quand l'immigré clandestin de Versailles sera-t-il expulsé par N. Sarközy? ricanmech

2. Amortissement du matériel

Dans une période comme celle que connaissent actuellement les moyens techniques de diffusion RC n'a pas investi un centime depuis des années dans des équipements adaptés à ses besoins. L'outil informatique est inexistant. Bref les équipements sont amortis à 100 %, et le rapport de leur valeur brute au chiffre 'd'affaires de l'entreprise est de 4 %
Vous parlez du matériel "dernier cri" dont se vante BesançonQuestion clinbleu ironic
Les chiffres sont donc faux?


4. Nature du chiffre d'affaires pour 597 000 euros
Ce sont essentiellement de prestations de service. Mais attention : dans la mesure où il est devenu éclatant, (par la faute des organisateurs de cette étrange "assemblée générale") le 12 novembre 2006 que les "cotisations" ne donnent jamais lieu à droit de vote aux cours des assemblées générales, ces prestations pourraient être requalifiées taxables à 19,6 %. Nous connaissons le cas d'un syndicat qui s'est trouvé dans cette situation très dommageable, 3 ans de cotisations * 19,6 % sans compter les pénalités et majorations c'est un dépôt de bilan assuré.
Ne me dites pas que l'oie gavée de Bercy vend "au black". Cela va faire désordre mdr2

RC ne peut réussir et durer qu'en tant que radio "ouverte à toutes les droites". C'est sa charte d'origine;
HDL FM, c'est "voter Quinquin". Ce n'est pas pareil.


6. Frais de personnel et charges sociales
Sur 210 000 euros de salaires, 2 secrétaires + le directeur technique relèvent du régime salarial, le reste (99 000 euros de vacations des techniciens) fonctionne au titre des "intermittents du spectacle". Au total 289000 euros en 2005 contre 249000 euros en 2004. cette augmentation de 14 % dans une baisse de recettes de 8 % paraît un peu surprenante. Nous n'avons pas entendu parler d'une modération ces derniers mois.
Ce point est consternant. C'est cependant assez classique dans ce genre d'association. La moitié de ce qui est donné en cotisation sert donc à payer le personnel. A bien méditer pour comprendre le rôle des uns et des autres.

JG Malliarakis a écrit:
Mais si, comme nous sommes portés à le penser, les cotisations sont probablement tombées au-dessous de 40 000 euros par mois, RC perd actuellement 15 000 à 25 000 euros par mois.
Combien de temps leur donnez-vous?

JG Malliarakis a écrit:Ce serait alors à lui, et à lui seul, d'en supporter les conséquences puisque toutes les funestes décisions ont été prises par lui.

C'est le prix de l'absolutisme et de la psychorigidité.



Encore bravo pour cette sortie qui restera dans les annales du FL.

Bav.

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Message par Praline le Mar 1 Mai 2007 - 1:29

Et avec tout ce fric, ils ne peuvent même pas me payer du Shéba!

Je vais leur crever les yeux! colere pascontent

Miaou

Praline
Présidente légitime

Nombre de messages : 83
Localisation : Paris 16ème
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux ou trois choses sur les Comptes de RC

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum