Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Guinevere le Dim 24 Juin 2007 - 21:07

Les réunions citées par JGM sont du 19 juin, la suivante du 11 septembre. C'est celle du conseil d'administration qui date du 31 août... s'il y eut vraiment réunion.

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Le Vengeur le Lun 25 Juin 2007 - 20:26

Les guillemets ont en effet pour seule et unique fonction d'encadrer une citation.

Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par JG Malliarakis le Mar 26 Juin 2007 - 14:53

À partir du 23 octobre…

Petit éclairage d'ensemble de la suite des événements

Radio Courtoisie telle que l'avait conçue Jean Ferré a donc reçu un coup mortel le 23 octobre, moins de 15 jours après la disparition du fondateur.
À partir de cette date un mouvement brownien a continué de se produire, les patrons d'émissions continuent à l'aveuglette à venir bd Murat à enregistrer leurs émissions. Certains qui devaient entrer ont même rejoint le Bateau en perdition. Certaines bonnes émissions continuent de se réaliser, et actuellement encore. De moins en moins nombreuses et sans esprit fédérateur. Sans "âme".
Car aucune "équipe" (éditoriale) n'a succédé à JF, contrairement à ce qu'ont pu croire les auditeurs, simplement un "bureau" (administratif). Le centre de décision est devenu ce "CA", complètement fantomatique jusque-là, du "CDARS". Et en janvier HdL se bombardera "président" de ce CA et du CDARS.
Sans "légitimité" : tout le monde l'a désormais compris, je crois. Jamais du vivant de Jean Ferré on n'en avait entendu parler. Dès le 23 au soir, deux personnes avaient téléphone chez moi indignés de l'usurpation : MM. Serge de Beketch et Didier Roy.
Sans "compétence" : c'est encore plus évident pour ceux qui ont la force, ou le vice, d'écouter tous les lundis soir.
Sans "légalité" interne : cela est très clairement établi du fait même que le 3 mai le juge des référés a été amené à décider une administration provisoire qui, ramenant les compteurs à Zéro a convoqué pour le 10 juillet 2007 les 5 membres fondateurs survivants ; ce qui par parenthèse n'est même pas conforme aux statuts puisque les "cotisants ne sont pas informés.
Cette décision pourrait même entraîner un grave préjudice d'ordre fiscal pour le CDARS et pour RC : puisque, selon l'administration provisoire, les cotisants ne sont pas membres actifs et n'ont pas droit de voter cela pourrait entraîner que
- ces cotisations seraient alors simplement la contrepartie d'une prestation de service, taxable à 19,6 %, éventuellement redressable par le fisc sur les 3 dernières années. Une énorme taxe à payer, en raison des aveuglements de M. de Lesquen qui, gestionnaire de fait pourrait en être de sa poche. Cette boulette ridicule et coûteuse releverait en somme de la justice immanente puisque l'intéressé est fonctionnaire de Bercy.

Aujourd'hui je listerai simplement la suite chronologique des interventions, (connues de moi en tous cas) et des réactions intervenues entre le 25 octobre et le 1er novembre.

1 ° le 24 octobre au soir M. Roy accepte de signer un document daté du 23, prenant effet le 23, et qui sera faxé le 25 au matin.
2° le 25 octobre le même Didier Roy se rend compte de la sottise commise.
3° le 26 octobre un rendez-vous d'homme à homme de Henry de Lesquen chez Jean-Luc de Carbuccia a lieu. Ambiance. Jean-Luc commence par "Mon cher Henry nous ne voudrions pas que tes méthodes directoriales deviennent dictatoriales"… Agitation musculaire de HdL qui ne tient pas sur sa chaise et repart furieux.
4° Le 27 octobre une lettre recommandée part, postée par Philippe Varlet, signée de Didier Roy "président délégué" convoquant un conseil 'administration auquel il convie Jean-Luc de Carbuccia, représentant de Lumière 101 (on ne sait pas encore que Jean-Luc est aussi exécuteur testamentaire de Jean Ferré) et Jean-Gilles Malliarakis président du comité éditorial.
Cette convocation a été tapée par moi sur mon ordinateur, Didier Roy ne sachant pas se servir dune machine à écrire et m'appelant au secours !
5° le 29 octobre au soir Didier Roy m'appelle : il a changé d'avis ayant reçu une visite de Lesquen à son domicile versaillais, lequel Lesquen lui a exhibé une lettre signée Christian Langlois le démettant de sa délégation…
Petite précision : je crois bien que cette lettre signée Langlois a été tapée sur l'ordinateur qui a servi pour la "décision numéro 2 du 31 août, etc." C'est une frappe ordinateur. Elle ne peut pas émaner de Mme Brinster qui ne possède pas d'ordinateur au bureau de St Germain en Laye (ancien domicile de Jean Ferré) et, alors ne sait pas se servir d'un ordinateur.
Ce dimanche 29 octobre au soir Didier Roy me dit alors être "soulagé" de n'avoir pas de responsabilité à assumer en face de Henry de Lesquen qui visiblement le terrorise. Il est vrai que M. de Lesquen terrorise également son chien. "Je vais enfin pouvoir dormir" déclare Didier.
À supposer que tout cela ait désormais la moindre importance je relate le détail en me demandant
- comment et au nom de quoi Christian Langlois a pu retirer le 28 octobre cette délégation et surtout donner à ce retrait un caractère "rétroactif" annulant la convocation, déjà partie, le 27, du Conseil d'administration.
À l'époque Jean-Luc et moi n'avions pas du tout les mêmes questions à poser au CA.
Pour ma part je voulais savoir quelles seraient mes attributions, mes obligations et mes moyens d'action puisque j'étais supposé remplir la fonction de président du comité éditorial et que, notamment, je me démenais, à mes moments "perdus" (ceux que HDL affecte à l'étude, selon moi infructueuse, de la théologie) pour faire fonctionner un site internet avec une équipe de gens qui n'y connassaient pas grand-chose (et qui le prouvent encore quand on voit plusieurs mois plus tard où en est le site). Je souhaitais surtout obtenir un accord du ca pour faire évoluer intelligemment la grille.
Jean-Luc, lui, se préoccupait du statut de Lumière 101 et, déjà, des empiétements de Henry de Lesquen. De plus, et on l'a découvert par la suite, des bruits "diffamants" circulaient à son encontre d'une manière caractéristique, alors qu'il avait été le plus vieil ami de Jean Ferré.
(À suivre)

Note
Je continuerai bien entendu, comme promis, dans les jours qui viennent ce petit rappel des "événements" que je juge aujourd'hui dérisoires.
Mais d'ici là je posterai plus volontiers et prioritairement les comptes rendus de ce que nous faisons en ce moment avec ARCOLE et les perspectives d'AVENIR.

JG Malliarakis
Régulier

Nombre de messages : 362
Age : 72
Réputation : 4
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Victor le chacal le Mar 26 Juin 2007 - 17:32

JG Malliarakis a écrit:
1 ° le 24 octobre au soir M. Roy accepte de signer un document daté du 23, prenant effet le 23, et qui sera faxé le 25 au matin.
Parlez-vous de ce document (le style énarchique est inimitable)?:

[/quote]


Dernière édition par le Mar 26 Juin 2007 - 17:56, édité 1 fois

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Victor le chacal le Mar 26 Juin 2007 - 17:56

On comprend mieux, quand on voit la trempe de Monsieur Roy qui fut le "domestique" pendant 20 ans de Jean Ferré, que Faquen ait été jusqu'à lire une lettre "d'auditeur" à l'antenne dans laquelle "l'auditeur" en question félicitait D. Roy pour son "travail" au sein du CA du CDARS...

Ce témoignage me paraît capital pour comprendre ce que votre serviteur appelle "hdlisme" depuis novembre dernier.

Il ne s'agit pas seulement de se concentrer sur la seule personne du politicien de banlieue ouest qui passe son temps à usurper les assos de droite pour les neutraliser. Lui n'est que la face apparente des choses puisqu'il cause dans le poste. Il manigançait son coup depuis longtemps mais il ne pouvait réussir seul.
Il faut comprendre qu'il y a "convergence d'intérêts" entre lepoliticien qui a besoin d'un porte-voix pour les municipales de Versailles, l'assistante administrative qui vit de ses fonctions à RC et ceux qui ont servi de larbin à JF pendant 20 ans et qui cherchaient un nouveau Maître qui saurait rester muet et qui en plus était prêt à renflouer une trésorerie précaire.

Cela permet de mieux comprendre pourquoi ces gens se sont ingéniés à porter sur le pavois "le plus nul d'entre nous" aussi fat qu'inculte, incapable d'avoir la moindre stratégie cohérente pour le média RC (ce n'est pas son problème de toute façon).

Une fois de plus ce sont les "stratifs" qui ont décidé pour les autres. Et on devrait obtenir dans pas longtemps le résultat de tout ce qui est placé entre les mains des "stratifs" : le dépôt de bilan.

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Le Vengeur le Mar 10 Juil 2007 - 18:44

Uniquement une citation, je vous dis.

Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Victor le chacal le Mar 10 Juil 2007 - 18:53

Le Vengeur a écrit:Uniquement une citation, je vous dis.
rienc

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Beketch a pris le parti de l'Usurpation ?

Message par Ultor le Sam 28 Juil 2007 - 13:28

M'ayant fait part au téléphone, depuis sa campagne, de son dégoût pour toute cette affaire, JG Malliarakis a accepté de me voir poster le résumé de notre entretien.

Voici selon son récit, la manière dont Beketch a pris le parti de l'Usurpation.

La personne la plus hostile à l'arrivée de l'usurpateur à Radio Courtoisie, ce fut très longtemps Serge de Beketch.

L'un comme l'autre voulaient manifestement en septembre s'exclure réciproquement et l'usurpateur a été à deux doigts de le faire lorsqu'il est passé devant le CSA en octobre pour ses propos plus ou moins provocateurs, plus ou moins déformés tenus à l'antenne.

À la question "Henry pourquoi le détestes-tu à ce point ?" Lesquen répondait "pourquoi dit-il de moi que je suis franc-maçon ?" etc.

En toute ingénuité JGM a donc cherché à faire cohabiter ces gens, comme d'ailleurs il pensait alors nécessaire de le faire pour tout le "marigot" (expression utilisée par Beketch lui-même pour désigner son propre milieu dans son discours du 12 novembre).

Puis, nous nous sommes tous rendus compte fin octobre (et particulièrement le 23 lors de la suppression du libre journal de Jean Ferré) que non seulement l'usurpateur mettait la main sur l'administration de la radio, via Mme Paola-Brinster, le fichier, etc. mais sur Radio Courtoisie dans son ensemble.

Depuis la réalité est devenue beaucoup plus claire : c'est au bout du compte Lesquen qui paye, c'est lui qui fait les fins de mois. Il a acheté le droit d'émettre du 95,6. Il est devenu "chef d'entreprise" (déclaration faite à l'antenne du 95,6 le 23 juillet 2007).

Ce n'est pas, cependant, d'après JGM pour de l'argent que Beketch, malgré leur détestation réciproque, l'a rejoint.

D'abord le CSA a fourni à l'usurpateur sans le vouloir une arme de chantage en obligeant à une déclaration flétrissant ou mettant en garde Beketch et la radio contre les propos racistes.

Ensuite la manœuvre de l'usurpateur a consisté à désigner un "ennemi de la radio" en la personne de Claude Reichman que Beketch déteste pour des raisons assez obscures (quand on lui demande pourquoi il dit "ce mec est un salaud").

C'est donc "contre le traître Reichman" que les deux hommes de Beketch (Varlet et Roy) au conseil d'administration du 15 novembre 2006 ont voté en faveur de l'usurpateur.

C'est les deux mêmes hommes de Beketch (Varlet et Roy) qui le 13 juillet, 2007 qui, grâce au pouvoir (non statutaire) de Mme Lermond-Colombier obtenu via Beketch ont confirmé l'usurpateur à la tête de la radio (par 2 voix et ½ contre 2 : un plébiscite, un triomphe).

M. l'usurpateur aime les psychodrames de structure paranoïaque : il lui faut un "ennemi", des "traîtres", etc. Il somme les gens de s'expliquer, de se défendre, etc. L'ennemi ce fut successivement Reichman, Carbuccia, Mélennec, Malliarakis, etc. Nous sommes tous perclus de vices, d'hypocrisie, de tares diverses, des incapables, des nullités, etc.

Dans le milieu le plus masochiste de l'extrême droite cela fait toujours son effet.

Beketch a choisi le camp de l'usurpateur beaucoup plus tôt que nous n'avons pu le repérer. C'est ainsi qu'il a abusé de notre confiance. Il devait participer à une protestation des responsables d'émissions contre la suppression de l'émission de Jean Ferré décidée par le gestionnaire de fait le 23 octobre et il a trahi la confiance des gens avec qui il était en rapport et ceci probabalement par opposition toute personnelle à Claude Reichman et Olivier Pichon (hypothèse avancée donnée par JGM mais qui ne lconvainc qu'à moitié).

Les dates certaines de ce retournement correspondent à un écheveau de mails qui se sont recoupés, reçus par les uns et par les autres, et que l'on peut dater autour du 8 ou du 9 novembre. À ce moment-là, tout en souffrant toujours d'être (très) malade, tout en ayant énormément de choses à faire (par ex. les 11 et 12 novembre il était immobilisé par la Fête des Bleu Blanc Rouge mais il vint faire un tonitruant discours pro-Lesquen ouvrant le banquet de la radio) il n'a cessé depuis lors de prendre sur son précieux temps, de faire pression au téléphone ou par des mails, sur diverses personnes faibles ou naïves, d'intervenir au bon moment, avec des mots choisis.

Étonnamment critique vis-à-vis de JM Le Pen, en privé, Beketch s'est constamment appuyé sur les réseaux du FN.

En reclassant tout cela, tous ces papiers, désormais si lointains, JGM m'a dit éprouver un grand sentiment de dégoût.

Comment notre ami a-t-il pu faire confiance à de pareilles nullités ? Qu'a-t-il eu en commun, se demande-t-il, pendant 20 ans, avec ces gens ? Mallia considère qu'il n'a plus rien à leur dire et il reconnaît même une sorte de honte à les avoir côtoyés.

Nous le comprenons et nous ressentons à peu près tous une sorte de dégoût analogue.

PS. Au cours de notre conversation téléphonique JGM m'a demandé d'apporter la précision suivante

Dans son post du 26 juin à 16h43

JGM fait référence au "document daté du 23 octobre, signé en réalité le mardi le 24 octobre par Roy" et ayant pris effet la veille c'est-à-dire le lundi 23". Il s'agit bien de la décision
- "notifiée" par un fax du 25 de Mme Paola Rossi-Brinster à Yolande Bérard, Franck Milcent et JG Malliarakis
- attribuant le lundi au "libre journal de Henry de Lesquen" ce qui s'appelait jusque-là 'libre journal de Jean Ferré". Cette décision a engendré dès le 23 octobre le départ de Jean des Cars.

Ultor
Régulier

Nombre de messages : 271
Age : 62
Localisation : Carpathes
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Rantanplan le Dim 29 Juil 2007 - 15:28

Est-ce à dire que, si J.-G. M. avait protesté contre l'usurpation à l'antenne, plutôt que Claude Reichman, la censure aurait été moins efficace ?
Faut-il en conclure qu'on a jusqu'à présent traité SdB avec beaucoup plus de retenue qu'il ne le mérite dans cette affaire ?

Rantanplan
Bavard

Nombre de messages : 1307
Réputation : 21
Date d'inscription : 25/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Prodeo le Mar 30 Oct 2007 - 5:39

Ce topic est renversant !
Je comprends mieux pourquoi on me fait la gueule lorsque je tente de défendre Serge de Beketch.
Toutefois, je remarque qu'il y a beaucoup de conditionnel dans l'expression de JGM et Ultor dès qu'il s'agit de ce dernier.
Il semble que le noeud de cette histoire repose sur un conflit qui oppose Serge de Beketch à Claude Reichman. Mais, visiblement personne ne sait au juste de quoi il s'agit. Je vais essayer d'en apprendre plus.
En tout cas, merci à Jean-Gilles Malliarakis pour sa franchise et sa réaction d'honnête homme.


JG Malliarakis a écrit:Merci au Dr Koch d'avoir posté le texte du 9 janvier 2007 que je lui avais remis hier soir.
Cela me dispense de le faire, mais j'en parlerai bientôt. (...)
Je n'ai pas trouvé dans ce topic à quoi correspond ce texte du 9 janvier 2007. Est-il dans un autre topic ?
_

Prodeo
Intervenant

Nombre de messages : 25
Age : 64
Localisation : Paris La Défense - Royaume de France
Réputation : 3
Date d'inscription : 26/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par smh le Jeu 1 Nov 2007 - 12:25

Prodeo a écrit:
Je n'ai pas trouvé dans ce topic à quoi correspond ce texte du 9 janvier 2007. Est-il dans un autre topic ?
Je crois que JGM faisait référence ce texte:
http://www.libreforum.com/a-propos-de-l-usurpation-f1/apres-la-reunion-d-arcole-du-19-juin-t660.htm#9470

smh
Bizuth

Nombre de messages : 3
Age : 36
Réputation : 0
Date d'inscription : 28/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour rafraîchir la mémoire de quelques-uns

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum