Lesquen l'anti-breton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lesquen l'anti-breton

Message par Vincent le Lun 23 Juil 2007 - 12:16

Henry de Lesquen a écrit: La part de la noblesse dans l'identité française
Conférence prononcée dans les salons de l'ANF le 14/11/1990
par le comte Henry de Lesquen (repéré par Uncle Toby dans un précédent fil)

Henry de Lesquen [1] affirme que la France est un condensé de trois peuples : les Francs, les Romains, et les indigènes gaulois. La 1ere aristocratie qui a dominé la France serait donc surtout formée des descendants des Francs, qui auraient conservé quelque temps leur langue et leur droit germanique. Au début du XVIIIème siècle, Boulainvilliers soutient que la noblesse d'épée descend quasiment exclusivement des Francs qui ont occupé la Gaule. Fustel de Coulange recusera cette thèse en affirmant que la noblesse s'est entièrement renouvelée au fil du temps par le brassage permanent entre aristocratie gallo-romaine et conquérants germaniques, pour aboutir à un sang neuf. Or d'après le Comte de Lesquen, cette thèse, bien que la plus répandue, est empreinte de subjectivité, dans la mesure où le sentiment anti-germanique très ancré a pu brouiller les pistes. La noblesse, bien qu'elle n'ait jamais été une caste fermée sous l'Ancien régime, « a surtout incarné la composante germanique de l'identité française » [2]

« La France est issu d'un synécisme entre trois peuples, à celui-ci correspond par une étonnante homologie, la société des trois ordres qui se forme au XI siècle. Il n'est pas faux de dire que le clergé continue de Rome, que la noblesse est issue des Francs, et que le tiers-état descend de la masse des anciens Gaulois ». Le Comte apporte ainsi une justification historique sur les origines de la noblesse pour entériner une distinction naturelle. La noblesse serait d'un sang différent, celui des germaniques et « cela transparaît dans le type physique des chevaliers [...] le héros des chansons de geste a toujours les cheveux blonds, les yeux gris-bleu, le teint clair, tout autant que la jeune fille qu'il épouse ».


L'homme noble est ainsi d'une qualité différente car d'un sang non seulement différent mais meilleur : l'homme « bien né », le « bon sang » qui ne saurait mentir. Car outre cette origine différente, la noblesse cultive sa qualité par un processus cumulatif lié à la transmission héréditaire. Le comte de Lesquen affirme que « c'est l'hérédité qui fait d'abord l'identité d'un individu et cette identité génétique, léguée par ses parents, est entièrement constituée dès l'instant fatidique de la conception [...] tradition confirmée par la science moderne », ce qui lui permet un amalgame rapide du génotype qui organise l'ensemble de l'activité de l'organisme à la personnalité, elle-même résultante de ce génotype. « Ainsi l'hérédité prime l'éducation. C'est sur le socle de son patrimoine génétique que l'homme assoit sa personnalité et qu'il accède à la conscience » et de citer l'anecdote d'enfants nobles qui ont perdu leurs parents et sont élevés par des marchands, mais rien n'y fait, ils sont devenus chevaliers « car leur nature ne peut être corrigée, la qualité de noble ne se perd ni ne s'acquiert par l'adoption ».


Notes.
[1] Le Vicomte Henry Lesquen du Plessis Casso, ancien élève de Polytechnique, ENA, a occupé de nombreux postes dans les corps de l'Etat : Équipement, Industrie, Finance, il a également été maître de conférences à l'IEP de Paris de 1978 à 1987, et est aujourd'hui membre de la mission de contrôle des organismes agricoles du service du contrôle d'Etat au Ministère des Finances. Président du Club de l'Horloge, il a de nombreuses œuvres à son actif : La politique du vivant (1979), Socialisme et fascisme, une même famille (1984), L'identité de la France (1985), Socialisme et religion sont-ils compatibles ? (1986), L'Occident sans complexes (1987), Le refus de l'exclusion, nouvelle expression de l'utopie égalitaire (1995).

[2] Lesquen Henry (de), Bulletin de l'Association d'Entraide à la Noblesse de France, n°206 janv. 1991, p. 58.

À l'état civil ce citoyen est né en 1949 au Maroc, où son père était officier : on conçoit son aversion pour le jus soli, qui ferait de lui un sujet de Mohammed VI. Mais on apprend également qu'il est le fils au moins putatif de M. de Lesquen et de Mme née de Kermadec.

Écartons l'hypothèse qu'il s'agirait d'un enfant adopté : d'ailleurs, dans cette hypothèse il n'aurait pu prétendre "rétablir" les régles de l'ancienne noblesse au sein de l'ANF (il l'écrit clairement: la qualité de noble ne se perd ni ne s'acquiert par l'adoption).

Comme il adhère manifestement à la fameuse théorie aberrante du comte de Boulainvillers sur les origines franques de la noblesse et que, non moins manifestement, il se revendique de la noblesse française de race, on en déduit que ce "noble" (qualité juridique qui n'existe plus dans notre pays) de Bretagne ne se sent aucune consanguinité, à peine un douloureux "synœcisme" aves les manants de cette veille terre celtique, probablement, parmi les peuples, de France le plus authentiquement celte…

Il professe d'ailleurs le plus grand mépris pour la langue et la culture bretonnes et on notera que parmi la liste des procrits affichée en janvier dans les locaux du bd Murat figure le Dr Mélennec défenseur bien connu de la cause bretonne.

Ceci explique bien des comportements de ce bonhomme qui se réclame du jacobinisme.

Jupiter rend fou ceux qu'il veut perdre disaient les anciens Romains. M. de Lesquen se pensant lui-même comme un Germain nous lui appliquerons une autre version : "Wotan rend cinglés ceux qu'il lui plaît d'aveugler".

Vincent
Habitué

Nombre de messages : 115
Age : 48
Localisation : Désert de Retz
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Invité le Lun 23 Juil 2007 - 13:00

Au delà de la bêtise manifeste de ce type et de ces théories délirantes qui flattent sa vanité fin de caste — car Lesquen est plus un héritier qu'un ancêtre — il y a quand même un mystère chez ses séides, fans et adeptes regroupés en secticule.

Tout être normalement constitué à qui on crache à la gueule en lui déclarant en gros qu'il appartient à une sous humanité méprisable — c'est bien le sens du texte de Lesquen — ne peut qu'envoyer celui qui fait ça se faire voir chez les Vandales.

Il n'y a dès lors que deux manières de conclure :

— soit tous les soutiens de Lesquen sont issus de la noble chevalerie de pur sang aryen et partagent la vision socio-raciste délirante de leur gourou ;
— soit ce sont des sortes de cloportes qui acceptent que la personne qu'ils soutiennent les traite en quasi sous-hommes.

Je ne vois pas de troisième terme, sauf s'ils sont payés.

Dans tous les cas, cela n'honore pas le camp lesquinien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Guinevere le Lun 23 Juil 2007 - 14:29

Vous oubliez une troisième hypothèse : n'étant pas membres de l'ANF, ils ignorent tout de ce discours. Ce qui d'ailleurs était mon cas jusqu'à ce que vous l'exhumiez. Ils ignorent donc appartenir à une sous-humanité méprisable.

Au fait, par curiosité, quid de la noblesse d'autres cultures ? La japonaise par exemple ou celle de l'Indonésie, qui n'ont jamais vu passer sur leurs îles le moindre guerrier germanique blond aux yeux gris-bleus... C'est du nougat ? Ou l'Inca ?

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Age : 69
Localisation : Au royaume arthurien
Réputation : 9
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Invité le Lun 23 Juil 2007 - 14:47

Guinevere a écrit:Vous oubliez une troisième hypothèse : n'étant pas membres de l'ANF, ils ignorent tout de ce discours. Ce qui d'ailleurs était mon cas jusqu'à ce que vous l'exhumiez. Ils ignorent donc appartenir à une sous-humanité méprisable.

Ils ne lisent donc pas le Forum Libéré ? Shocked

Guinevere a écrit:Au fait, par curiosité, quid de la noblesse d'autres cultures ? La japonaise par exemple ou celle de l'Indonésie, qui n'ont jamais vu passer sur leurs îles le moindre guerrier germanique blond aux yeux gris-bleus... C'est du nougat ? Ou l'Inca ?

Incas ? Japonais ? Sondonésiens ? Quinquin va sans doute nous révéler dans son émission du lundi soir que ces gens là sont comme les animaux et qu'ils n'ont pas d'âme, donc qu'ils ne comptent pas. N'oubliez pas que c'est un théologien de première force, comme en témoigne son auto-hagiographie officielle :

Catholique et intéressé par les questions théologiques,

mdr2


[note pour le webmaster de l'URV : faut déclarer l'encodage des pages quand on y met des caractères accentués, c'est mieux pour les gens qui ont un vrai ordinateur au lieu d'avoir un pc.]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Guinevere le Lun 23 Juil 2007 - 15:03

Désolée mais la controverse de Valladolid (1550-1551) a fait loi : les Amérindiens (derniers découverts, donc par extension tous les autres) appartiennent bien à l'humanité selon le dogme catho. Voir aussi la bulle Pastorale officium du pape Paul III, 29 mai 1437.
N'y a pas d'échappatoire, là.

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Age : 69
Localisation : Au royaume arthurien
Réputation : 9
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Invité le Lun 23 Juil 2007 - 15:12

Les Farnèse ne sont pas de pur sang germanique comme l'est la vieille noblesse bretonne des Lescouënne, Paul III sera donc révoqué en doute génétique par Sa Ricanante Suffisance.

mdr2 derechef.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par hidember le Lun 23 Juil 2007 - 21:07

Les Indonésiens ayant eu le plaisir d'être colonisés par les Néerlandais, peuple germanique s'il en est, leur noblesse ne peut être que le produit de l'apport germanique.

Sieg Heil, et qu'on se le dise.

hidember
Bavard

Nombre de messages : 1201
Réputation : 20
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Rantanplan le Mar 24 Juil 2007 - 8:51

Merdeka!

Rantanplan
Bavard

Nombre de messages : 1307
Réputation : 21
Date d'inscription : 25/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Paoli le Mar 24 Juil 2007 - 20:50

Nous aussi nous avons droit à l'Indépendance.

Et la petite peronnelle qui perpétue mon lignage le mardi matin saura elle aussi prendre la sienne.

Qu'on se le dise M. Faquin facchino républicain jacobin. J'ai tenu tête à Buonaparte le Génois.

Vous ne me faites pas peur...

IFF = I facchini fora !!!

Paoli
Intervenant

Nombre de messages : 87
Age : 67
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par thémistocle le Mer 25 Juil 2007 - 13:43

Ave,

Pour Monsieur le vicomte, une simple citation du marquis de La Fayette (noblesse d'ancienne extraction, citée dès 1008):
"Je ne sais si je suis Gaulois ou Franc. J'espère être Gaulois, car je préfère Vercingétorix défendant ses montagnes au brigand Clovis et à ses abominables successeurs."
Il est vrai que Louis XIV a bien mal récompensé la fidélité sans faille de la noblesse auvergnate dans les guerres contre les Plantagenêts!

Quant aux Polignac, rivaux des La Fayette, ils se disent de la famille de Sidonius Apollinarius, préfet romain, évêque et écrivain!!!!

Mais la Bretagne est loin de l'Auvergne.

Thémistocle.

thémistocle
Intervenant

Nombre de messages : 12
Localisation : Paris
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Averell le Mer 25 Juil 2007 - 14:21

Il y a vraiment de + en + de beau linge sur le FL!

C'est autrement plus chic que l'ANF.
Comment chère Ami vous n'êtes pas encore inscrite sur le FL des ARC ?
Ah vous venez incognito ? Mais faites donc comme Thémistocle, comme Pasquale Paoli, comme Thrasybule, comme le duc de Saint-Sermon et Alexandre Dumasque comme Macbeth et Saint-Georges, comme Skanderbeg, comme Caton, Philippe Inégalité, la présidente Praline et toutes nos célébrités. Sur le FL vous pouvez enlever vos lunettes noires.

Bienvenue à Thémistocle !

Merci à lui, d'ailleurs, de nous saluer en latin. Ici nous sommes chez les Gallo-Romains, et il le sait. (cf. c-dessus au début de ce fil le texte de l'immigré germanique Lesquen. Dans la langue et la cité de Thémistocle on apellait ce genre de citoyens des "métèques").

Averell
Régulier

Nombre de messages : 346
Age : 35
Réputation : 15
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Achille le Mer 25 Juil 2007 - 15:15

Etonnant ce texte au début du fil !
Je croyais que la défense de la supériorité de la race des grands aryens blonds était réservée aux petits bruns, de préférence avec une mèche tombante et un soupçon de moustache.
HdL jouerait-il à contre -emploi ?
viking viking

Achille
Intervenant

Nombre de messages : 18
Age : 69
Localisation : Versailles
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par thémistocle le Mer 25 Juil 2007 - 16:46

Rursus ave,

Puisque d'aucuns ont apprécié, on va en remettre une couche, comme on dit chez les vieux Gaulois.

Primo, les vieilles familles de Gascogne n'ont rien à voir avec les germaniques, ceux-ci s'étant fait virer manu militari à chaque tentative pour faire main basse sur l'Armagnac!
En Limousin, un bréviaire du seizième siècle attribue aux Rouffignac (cités dès 998) une origine gallo-romaine, avec un légendaire baptème par Saint-Martial.
Le Strozzi, Capitaine général de l'infanterie française, était sûrement issu des landes brumeuses du Hanovre. Sans parler des Broglie et autres Saporta.
Sainte-Geneviève, fille d'un édile gallo-romain de Lutèce, était probablement réduite en esclavage par la race des seigneurs venue des forêts de Thuringe!

Mais je crois qu'il y a une explication plus simple à la résurgence de ces théories d'origine calviniste (voir un vieux cahier de Chiré) chez notre vicomte-historien. En vieux versaillais, il a dû faire écrire son papier par Hervé Pinoteau, surnommé le baron Pipi par les intimes, qui est en histoire nobiliaire ce que peut être un sorcier papou en théologie thomiste! Il est vrai qu'en tant que descendant d'un jacobin farouche qui appelait le peuple à violer les tombes des La Rochefoucauld, il a des excuses: sa compétence est celle d'un petit fonctionnaire colbertien chassant les nobles pour récupérer des gros sous.

Pour terminer ce billet d'humeur, peut-être faut-il rappeler que, pour les Romains, les Gaulois sont tous de grands blonds ou roux....

Thémistocle.

thémistocle
Intervenant

Nombre de messages : 12
Localisation : Paris
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Paoli le Mer 25 Juil 2007 - 17:37

Quoique vous pensiez de Hervé Pinoteau je ne le crois guère favorable à l'Usurpateur.

C'est une peu comme si vous disiez de moi "il est Corse donc bonapartiste".

Paoli
Intervenant

Nombre de messages : 87
Age : 67
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par thémistocle le Mer 25 Juil 2007 - 20:08

Rursus ave bis,

Je ne présume en rien de la position de l'intéressé quant à RC.
Je n'ai fait que saisir une occasion d'envoyer une pique à un individu qui s'est montré grossier et mal élevé envers moi il y a quelques années: on ne répond pas à une lettre fort civile au bic rouge sur du papier à carreaux, avec des noms d'oiseau en prime!

Et, sauf en cas de réaction épidermique, je tâche de me garder des généralisations abusives.... Après tout, comme descendant d'Hugues Capet, j'ai aussi des ancêtres germaniques!

Vale,
Thémistocle.

thémistocle
Intervenant

Nombre de messages : 12
Localisation : Paris
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Guinevere le Mer 25 Juil 2007 - 21:16

Pour sainte Geneviève, on ne peut guère la traiter de "gallo-romaine" pur beurre (salé). Elle était la nièce d'un Franc dont la famille s'était ralliée à Rome et qui était devenu préfet militaire des Gaules. Son père, Franc d'origine comme son frère, détenait une charge curiale à Paris, ce qui explique son rôle devant les rumeurs d'invasion d'Attila puis le blocus de la ville : en tant que seule héritière de la famille et célibataire, elle se trouvait dans la situation où une femme pouvait et devait assumer les charges administratives de la cité.

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Age : 69
Localisation : Au royaume arthurien
Réputation : 9
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par thémistocle le Jeu 26 Juil 2007 - 12:18

Chère Guinevere,

Merci pour ces compléments; je ne savais pas que le père de notre héroïne était d'origine franque. Mais il est vrai que les Francs avaient un rôle bien précis dans l'imperium, et qu'au moins Clovis et son père avaient le titre de consul.
Il me semble néanmoins que Geneviève est un nom d'origine gauloise, mais il faudrait vérifier.

Vale,
Thémistocle.

thémistocle
Intervenant

Nombre de messages : 12
Localisation : Paris
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Guinevere le Jeu 26 Juil 2007 - 21:40

Geno-vefa : Tout le monde pense à un mélange de grec (genos) et de gaulois latinisé ou je ne sais quel patois... L'ennui, c'est que ça a un sens dans les langues germaniques. Je vous retrouverai les racines franciques après un peu d'archéologie dans ma paperasse mais on peut dériver geno (analogue à gebo en norrois) de regin, les Puissances : c'est le don, avec cette nuance que tout véritable don vient des dieux -- de Dieu. Vefa viendrait du participe d'un verbe que j'ai quelque part sur les tablettes du fond là derrière, patience, patience, qui signifie aller de manière erratique, de ci, de là. Le prénom ne voudrait donc pas dire "femme de race" ou, pire, "fille de la famille" mais "celle qui est poussée ça et là par le Don (des Puissances)". En traduction chrétienne : "celle qui va où l'Esprit la pousse". Allusion assez évidente au rôle de divination des femmes dans la civilisation germano-scandinave.

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Age : 69
Localisation : Au royaume arthurien
Réputation : 9
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par henri le Jeu 26 Juil 2007 - 22:04

Dois je en conclure qu'il n'y a aucun rapport entre les Genevieve et les Gwenn ?

henri
Habitué

Nombre de messages : 124
Age : 55
Localisation : Versailles
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Guinevere le Jeu 26 Juil 2007 - 22:21

Aucun rapport, sauf une assonance. Gwenn, c'est du celte et cela signifie blanc.
On confond souvent Geneviève et Guenièvre (j'en ai joué, je l'avoue), mais Guenièvre (et sa forme médiévale Guinevere) vient de Gwihnwyfar, "esprit blanc" en gallois. (j'ai oublié un h ou je l'ai mal placé, mais basta...)

Guinevere
Pilier du forum

Nombre de messages : 795
Age : 69
Localisation : Au royaume arthurien
Réputation : 9
Date d'inscription : 20/02/2007

http://reflexsurtempscourants.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lesquen l'anti-breton

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum