Brassié, séide du hdlisme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incrédule Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Mer 10 Oct 2007 - 5:40



Le poulet de la Brassié dans le n°415 du LJFC.

On y voit courbettes devant son Maître (avec qui elle n'était plus en bons termes jusqu'à ce qu'il lui jette un os, le si bien nommé "tréteaux du mardi"; notre estimé ami MONOALCO nous dira ce qu'il convient de penser d'une si malheureuse dénomination), révisionnisme à toutes les lignes quant à l'histoire de RC et autosatisfaction à tous les mots.
Bref Madame a bcp d'admiration pour elle-même mais je ne partage pas son avis. Qu'elle commence par écrire ses bouquins elle-même, on la prendra moins pour une pomme.

Le dernier paragraphe de cette œuvre de commande qui déshonore une fois de plus et à titre posthume l'agence TASS du hdlisme en dit long sur la profondeur de la pensée politique de la colombine de HDL FM et sur son talent. (le ton du LJFC pourrait changer à l'endroit du Génie des Yvelines, j'ai cru comprendre que Gofman ne dira pas, lui, ostracisé de l'émission d'hommage du 10 octobre, "merci" à "Henry").

Cette fausse complicité de conchita pour son Mâitre qu'elle doit d'autant plus détester qu'elle le connaît bien inspire la compassion.

"Cette merveilleuse aventure peut continuer, conduite par Henry et Serge." Plus par Serge, ma chère, empêché, et sous la férule d'Henry de Faquen elle coure droit vers la ruine et le précipice (zeugma).

Pourquoi emploies-tu le passé dans "même combat pour le bien, le beau et le vrai, et qui a duré 20 ans, c'est toujours cela de pris"? Des inquiétudes?

Consternant. rayé chaise

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Rantanplan le Mer 10 Oct 2007 - 7:39

Pour avoir osé mentionner Jean-Gilles Malliarakis, Claude Reichman et Olivier Pichon, elle sera sévèrement fusillée.
Elle croyait vraiment que SdB allait continuer indéfiniment ?

Rantanplan
Bavard

Nombre de messages : 1307
Réputation : 21
Date d'inscription : 25/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Le Vengeur le Mar 16 Oct 2007 - 13:02

Le gros Serge n'a jamais conduit la radio. Ce propos est mensonger.

Le Serge combattait sans cesse Ferré, il semblait même le haïr.
Peut être avait-il de justes raisons que je ne connais pas.

Quant à notre chère Anne, elle dédestait Ferré, au point, lorsque celui ci était malade, de se réjouir de sa mort prochaine en déclarant : " Il va bientôt crever " .
J'en ai été le témoin.

Le texte présenté plus haut réécrit en effet l'histoire, je l'atteste.

Anne déteste l'Endive, la méprise totalement.
Elle évite de le lui montrer, et de s'opposer à lui car elle estime être chez elle, et ne veut pas perdre son émission.
Elle est loin d'être la seule dans son cas.
Je n'approuve pas, je constate.


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 13:41, édité 1 fois

Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Rantanplan le Mar 16 Oct 2007 - 13:21

Le Vengeur a écrit:Anne déteste l'Endive, le méprise totalement.
La Madone des Pommiers serait-elle plus intelligente qu'on ne le croit généralement ?
A la réflexion, c'est peu-être aller un peu vite en besogne.

On ne dit pas "un" endive, mais "une" endive ironic ironic ironic ironic

Rantanplan
Bavard

Nombre de messages : 1307
Réputation : 21
Date d'inscription : 25/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Le Vengeur le Mar 16 Oct 2007 - 13:41

Je vois que vous suivez.

Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par JUDEX le Mar 16 Oct 2007 - 14:14

Le Vengeur a écrit:
Le gros Serge n'a jamais conduit la radio. Ce propos est mensonger.
Si, - en se faisant le paillasson de circonstance de l'Endive, il a conduit la radio là où c'est son habitude de mener toutes ses "entreprises" (plutôt ses bricolages) : A SA PERTE.


Le Vengeur a écrit:
Le Serge combattait sans cesse Ferré, il semblait même le haïr.
Peut être avait-il de justes raisons que je ne connais pas.

Entre ces deux-là, c'était le petit jeu de "je te tiens, tu me tiens par ce que je sais sur toi" (on vous dira quoi, un jour prochain, si vous êtes sages Twisted Evil ).

(C'est (hélas!) pour cette seule raison que J. Ferré (R.I.P.), bien qu'il sût ce que valait le zozo-nazi, et combien il était nuisible même à l'image de R.C., ne pouvait pas (ou n'osait pas) dégager en touche cette grosse baudruche qui crevait son aigre vinasse de haine tous les mercredis à l'heure de l' apéro.)

Le Fêlé de la Soucoupe a profité de cette détestation réciproque entre J.F. et lui, pour se monter le casque, et s'exciter tout seul à son jeu favori : haïr et diviser son propre camp, pour avoir l'impression d'exister.

Et il est allé bien plus ignoblement loin dans la calomnie ordurière, l'inélégance de conduite et la malveillance en actes que J. Ferré (R.I.P.), qui se contentait de résumer sa pensée sur le personnage, en ne l'appelant que "le petit trou du c..." .


Le Vengeur a écrit:
Quant à notre chère Anne, elle dédestait Ferré, au point, lorsque celui ci était malade, de se réjouir de sa mort prochaine en déclarant : " Il va bientôt crever " .
J'en ai été le témoin.
La hyène n'a jamais su se tenir.

Sous son mince vernis d'inculture, la fausse thuriféraire du "Bon, du Beau, du Vrai" (j't'en ficherai! ) retrouve vite ses manières de poissarde et de tricoteuse de la PED.

Vous n'êtes pas le seul a être tombé à la renverse, pour l'avoir entendue, sans pudeur ni discrétion, vider en public le contenu du pot de chambre qui lui tient lieu de "pensée" .


Le Vengeur a écrit:
Je n'approuve pas, je constate.
Mais, c'est tout pareil pour moi, cher et estimé Vengeur.

Et malgré ça, le choeur des pleureuses des chiottes dans la cabane à droite au fond du Stalag vient, la bouche en coeur, me dire que, lorsque je dévoile le quart de ce que je sais sur le côté obscur du Gros Sketch nazillard, j'exagère... ironic

JUDEX
Pilier du forum

Nombre de messages : 667
Réputation : 9
Date d'inscription : 10/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Sparte le Jeu 20 Déc 2007 - 23:43

Victor le chacal a écrit:
Le poulet de la Brassié dans le n°415 du LJFC.
... "Cette merveilleuse aventure peut continuer, conduite par Henry et Serge."
Moins sûre d'elle même, la Brassié piplette qui se lamentait aujourd'hui, des méchancetés qui seraient faites à RexC par de vilaines gens ! Et de jurer qu'elle a horreur de la méchanceté humaine, et qu'elle ne la supporte pas, qu'elle s'est abstenu de se comporter de la sorte (jusqu'à présent)... avant de lancer sur les ondes, un " NOUS MAINTIENDRONS " : elle déraille au point de reprendre, en misérable chapardeuse, une signature du forum libéré de LUMIERE101 !

La fièvre peut être ? ironic

non :la prémonition de la fin qui s'annonce, tout simplement. ricanmech

VAE VICTIS

Sparte
Régulier

Nombre de messages : 201
Réputation : 6
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Jeu 20 Déc 2007 - 23:55

Magnifique, mon cher. J'avais donc loupé cela. Je vais essayer de retrouver l'enregistrement.

Qui peut faire des choses pareilles? Comme je comprends l'affliction de ce parangon de vertu qui se nomme Bra-cassié!

Qu'est-ce que a été dit exactement? (nous verrons à la redif de samedi sinon).

Heureusement que vous veillez!

non :la prémonition de la fin qui s'annonce, tout simplement. ricanmech
En effet nous avons des faits tangibles qui annoncent que les carottes sont cuites. Nous aurons l'occasion d'y revenir dans un fil dédié.

Bav.

PS : "Nous maintiendrons" est la devise qu'avait donnée JF à RC.


Dernière édition par le Ven 21 Déc 2007 - 0:12, édité 2 fois

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Sparte le Ven 21 Déc 2007 - 0:04

Victor le chacal a écrit: Heureusement que vous veillez!
Vénérable Victor me faites pas honte devant tout le monde ! Wink

je ne veille pas ... j'ai allumé un instant un vieux " poste " en montant dans un de mes chars
et je plaide non coupable d'avoir entendu ce vomi Embarassed
l'émission de cette femme ne finira pas en beauté.

VAE VICTIS


Dernière édition par le Ven 21 Déc 2007 - 0:12, édité 3 fois

Sparte
Régulier

Nombre de messages : 201
Réputation : 6
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Courtoisrazzo le Ven 21 Déc 2007 - 0:09

Bien, bien, bien...

Il va être temps, donc, avant que la déconfture d'HdL-FN ne relègue toutes ces fausses glorioles PEDistes au néant d'où elles n'eussent jamais dû sortir, qu'on règle enfin ici le cas de l'Imposture Brassié ironic , après avoir déboulonné l'Usurpation Quinquin.

Je rassemble mes fiches, et vous la promets pour bientôt (ça presse, on ne saurait plus guère dire si la fermeture de la boutique et l'abaissement définitif du rideau de fer sont désormais une question de mois ou de semaines)... Wink

Après ça, qui intéresseront encore ces gens???

Comme ça l'asinesque Annette (sic) : "n'aime pas la méchanceté" Twisted Evil , ni n'en a jamais usé??? Vaut mieux lire ça que d'être (c'est le cas de le dire) presbyte. Comme on dirait dans les bonnes maisons : "le fouet, Monsieur!"


Dernière édition par le Ven 21 Déc 2007 - 0:13, édité 1 fois

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Invité le Ven 21 Déc 2007 - 0:31

Courtoisrazzo a écrit:(...) Comme on dirait dans les bonnes maisons : "le fouet, Monsieur!"

Ce cher Hugues Rebell a écrit:surtout frappez fort et ne lui ménagez pas le fessier. Il ne faut point avoir confiance dans la mémoire de pareilles écolières, mais plutôt dans la délicatesse de leur postérieur qui enregistre les châtiments mieux que leur intelligence ne garde une admonestation.

mdr2

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Courtoisrazzo le Ven 21 Déc 2007 - 0:37

Uncle Toby a écrit:
Courtoisrazzo a écrit:(...) Comme on dirait dans les bonnes maisons : "le fouet, Monsieur!"

Ce cher Hugues Rebell a écrit:surtout frappez fort et ne lui ménagez pas le fessier. Il ne faut point avoir confiance dans la mémoire de pareilles écolières, mais plutôt dans la délicatesse de leur postérieur qui enregistre les châtiments mieux que leur intelligence ne garde une admonestation.

mdr2
Cher et estimé Uncle T.,respect

Décidément, nous n'avons que des points communs, en matière d'excellentes lectures, afin de divertir nos Nuits Chaudes du Cap Français...

Peut-être d'ailleurs, ai-je été trop doux, à propos du gentle art de la fustigation : tout laisse à penser qu'à la finesse de la cravache ou à la piquante souplesse du chat à neuf queues, la personne dont nous parlons n'ait toujours préféré la rudesse de la trique... ironic

Nous aurons tout loisir (entre autres) de développer le sujet... Wink

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Sam 22 Déc 2007 - 20:10

Sparte a écrit:Moins sûre d'elle même, la Brassié piplette qui se lamentait aujourd'hui, des méchancetés qui seraient faites à RexC par de vilaines gens ! Et de jurer qu'elle a horreur de la méchanceté humaine, et qu'elle ne la supporte pas, qu'elle s'est abstenu de se comporter de la sorte (jusqu'à présent)... avant de lancer sur les ondes, un " NOUS MAINTIENDRONS " : elle déraille au point de reprendre, en misérable chapardeuse, une signature du forum libéré de LUMIERE101 !
J'ai entendu cela à la fin de la redif d'aujourd'hui. C'est bien véniel en fait. Elle a dit qu'elle essayait de limiter son agressivité à l'endroit des autres après avoir déploré l'"agressivité du moment" (les démissions récentes sans doute) et celle qui lui était faite. Qui peut t'en vouloir Anne?
Elle cherchait surtout à impliquer Aude de Kéros dans le hdlisme. Il est vrai que les partisans, qui n'ont jamais été légion, commencent à manquer.

Les interventions d'A.de Kéros au cours de cette émission consacrée naturellement à son dernier bouquin (Kéros est aussi responsable d'une autre émission sur RC [une des dernières potables]) étaient d'ailleurs fort intéressantes parce qu'elle connaît le sujet du marché de l'art contemporain en France et aux EU. Tout cela fut lamentablement gâché par l'antiaméricanisme viscéral de Bras-scié qui elle n'a aucune connaissance du sujet et se contente de répéter à l'envie ses lubies (quitte à ne pas laisser son invitée en placer une) qui ne reposent sur rien et qui n'ont guère d'intérêt.

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Courtoisrazzo le Mer 26 Déc 2007 - 13:34

Chose promise, chose due.

Pour le petit Noël (un peu en retard) des Lecteurs et affidés au F.L., voici donc le début de la chronique des faits et gestes de la Bras-Sciés à l'écoute de qui les bras en tombent, depuis vingt ans, de consternation, pour peu qu'on ait un peu le sens du ridicule, et qu'on possède un début de conception un peu exigeante de ce qu'est la dignité (non seulement humaine, mais aussi littéraire).

j'ai entendu comme Victor et l'excellent Sparte, la Dame, en effet, s'émouvoir des vilaines choses qu'on osait (enfin) divulguer sur son cas et ses "oeuvres".

On en eût presque écrasé une larme, si on ne connaissait pas le fond de la personnalité de l'intéressée...

Brassotte jouant les offensées, et se piquant de reprocher aux autres des malveillances dont elle a toujours usé, et dont elle s'est fait une seconde nature, c'est encore un régal que nous aura valu la chute libre jusqu'à l'abîme où l'Endive du Lundi est en train de mener R.(ex)C. Shocked

Mais, au fond, la chose est régulière, et elle est logiquement explicable : comme disait l'autre : "on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde", - et l'imposture Quinquin étant en train de tomber, il est juste qu'elle entraîne dans le mouvement la révélation de toutes les usurpations, grandes ou petites, et l'éventement des mensonges sur lesquels elle tente encore, maladroitement de s'appuyer...

L'histoire de l'Âne bâtée des Quatre Jeudis est assez simple à résumer : c'est l'aventure d'une ambitieuse, possédée d'orgueil et de fausses prétentions, qui, ne pouvant faire illusion sur ses "talents" auprès des gens sérieux, s'est rabattue sur une clientèle qu'on trompe facilement, pour peu qu'on lui serve, sous prétexte de Belles Lettres, tout ce que la vulgate d'extrême droite comporte de plus étroit, récurrent, mesquin, et charrie de plus obsessionnel, paranoïaque et nauséabond.

Pas besoin de refaire ici un dessin, pour démontrer comment son grand copain (et complice en mauvais coups foireux et autres pu-putsches avortés au 61) le Gros Sketch, s'est employé, à longueur de Mercredis soirs "courtoisiens", à triturer et régulièrement servir à de décervelés colleurs d'affiche, ou à des petits frappes nazifiantes, sa marmelade de provocations avinées, d'invective boueuse, de petits hommes verts et de Nurembergs rouges-bruns, de tisane de perlimpinpin et d'hénaurmes simplifications à usage des concierges.

Eh! bien, dans son "domaine", la Brassotte a toujours agi de même : trompant tout le monde sur elle-même et sur la marchandise, pour ce qu'elle a cru son plus médiocre profit matériel, et sa plus ridicule gloriole de Madame Verdurin de la PED.

Depuis vingt ans, la Dame vit (et fait commerce) d'une imposture, - et une imposture de taille : celle de son "livre" sur Brasillach. Suspect

Elle vous dira (elle n'a peur de rien, selon le fameux adage signé Audiard, et qui peut se décliner aussi au féminin), que J. Ferré (R.I.P.), l'ayant vue se faire "allumer" à la TV chez Pivot, lors de la sortie dudit bouquin, sauta immédiatement sur son téléphone, et supplia la nouvelle Jehanne d'Arc des Lettres PEDistes de lui faire l'honneur d'enrichir (que dis-je? d'être l'incomparable et resplendissant JOYAU) de sa grille des programmes de R.C., toutes affaires cessantes... No

Oui, ça, c'est la version : Légende dorée chez les chemises brunes de celle qui était alors encore à peu près blonde... mais qui sous la teinture ***, avait déjà les desseins aussi noirs que les racines des cheveux.

(*** J'ai bien écrit sous la teinture Wink ...Mais on verra plus loin que bien d'autres dessous sont en jeu dans le "plan de carrière" de la méchante sotte.)

Vous pouvez aller revoir le morceau d'anthologie télévisé où la pauvre Ânnette se fait "apostropher" en direct : je crois qu'elle se ferait même une joie (cet épisode "fondateur" de son mensonge étant son principal titre de gloire) de vous fournir elle-même le lien qui permet d'y accéder dans les archives en ligne de l'INA (ça se trouve aisément sur la Toile).

Cela dit, il est une chose que l'Âne ne vous dira pas, - et sur laquelle elle a pris l'habitude de "glisser" sans appuyer, les morts étant ce qu'on peut, le plus facilement, ou faire parler pour leur faire dire ce qu'on veut, ou enterrer une deuxième fois en omettant de les convoquer à témoigner, c'est que lors de sa mémorable prestation de Sainte Blandine, défendant son Brasi chéri dans la cage aux méchants fauves Rouges, elle n'était pas venue seule, la coquine...
On ne parlera jamais assez, en effet, du grand Monsieur qui la chaperonnait, présent sur le plateau, ce soir-là
, et à qui (la reconnaissance l'étouffe moins que les pépins de pomme du bien nommé manoir de Pyne en Penne ironic , où elle vent annuellement ses salades sur l'herbe) elle doit TOUT... (Et d'aucuns malveillants ajouteront : "même le reste" ironic )

Entre autres, la Brassotte lui est redevable de l'insigne honneur d'avoir son nom sur la couverture d'un livre qui aura "lancé" sa renommée dans les cénacles de nostalgiques de la GrossEuropa nazional millénaire, et qui l'aura fait passer, aux yeux des facho-gogos extasié, pour une sorte de pasionaria des causes perdues de la Kollaboration sentimentalo-horizontale.

Parlons donc un peu (tu ne nous en voudra pas, hein Ânnouchka? puisque c'est un nom qu'on t'entend bizarrement peu évoquer à l'antenne ironic ...) de l'excellent Pierre Sipriot, dont je relisais il y a peu (quelle coïncidence ironic ) la très brillante préface qu'il donna (entre autres) à une édition de poche du Joueur de Dostoïevsky...

Je te laisse pour le moment, et laisse (je m'en excuse) les lecteurs sur leur faim, - car je vais déjeuner... ironic

Mais dès ce soir, (ça te laissera une après-midi de répit et de trêve des confiseurs bien méritée ironic ), j'en viens au plat de résistance... et prépare la suite, sous forme du bel hommage qu'il mérite (et dont tu devines la teneur, Ânnette, ma pomme d'amour) à ce grand Monsieur des Lettres Françaises, à qui tu dois bien plus (te rappelles-tu?) de que bons conseils donnés à la six-quatre-deux, ou à la cinq-à-sept, entre deux portes... ironic

@+ Twisted Evil

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par sylvain le Mer 26 Déc 2007 - 17:44

Quelque liens au sujet de l'Âne B. et de Sipriot (RIP) :

"Page personnelle" (pas mise à jour pendant plus de 2 ans, Radio Courtoisie doit sans doute trop l'occuper …)
http://www.libeco.net/annebrassie.htm

Archives de l'INA :
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&from=fulltext&full=brassi%E9&num_notice=1&total_notices=1


Pétain, Laval, Brasillach
Apostrophes
A2 - 01/05/1987 - 01h15m45s

Pour parler de la collaboration et des figures extrêmement controversées de PETAIN, LAVAL et BRASILLACH, Bernard PIVOT a réuni Marc FERRO, Fred KUPFERMAN, Anne BRASSIE, Pierre SIPRIOT et Gilles PERRAULT.
[…]

- Anne BRASSIE auteur de "Robert Brasillach ou encore un instant de bonheur", explique qu'elle s'est intéressée à BRASILLACH par goût littéraire et dit ce qu'elle aime en lui. Elle parle de sa participation à la revue antisémite "Je suis partout". Pour l'écrivain, la collaboration était une préparation à la réconciliation. Anne BRASSIE tente de minimiser la violence de l'anti-sémitisme de BRASILLACH.

- Pierre SIPRIOT directeur de la revue "Les Cahiers du Rocher" présente le numéro de cette revue consacré à "Robert Brasillach et la génération perdue" et donne son opinion sur le livre d'Anne BRASSIE.

- Bernard PIVOT lit une lettre d'Albert CAMUS à Marcel AYME, lui demandant de signer la pétition contre la condamnation à la peine de mort de BRASILLACH. Il présente une série de livres sur le thème de l'Occupation et de la Seconde guerre mondiale.


Biographie de l'Âne sur le Blok HdListe :
http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-573291.html

Sipriot chez Debray Ritzen (redif) :
http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-13797944.html

http://www.france-mail-forum.de/fmf24/bib/24garcin.html
http://www.lectura.fr/fr/catalogues/resultats.cfm?reb=1&mode=cat&aut=Sipriot%20%20Pierre

Bonne lecture, en attendant les révélations de Courtoisrazzo ...

sylvain
Régulier

Nombre de messages : 474
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Jeu 27 Déc 2007 - 17:44

Ladite Bras-scié ne s'était guère émue de l'agressivité de son maître Faquen (relevé par Jean des Cars) contre les "arracheurs de dent" et les "renégats" mdr2 virés par lui "dont il s'est débarassé" (sic).


Dernière édition par le Jeu 27 Déc 2007 - 18:21, édité 2 fois

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Jeu 27 Déc 2007 - 18:20

A l'occasion il faudra aussi revenir sur ses pathétiques tentatives de "pression" sur C. Antéblian puis C. Gourin (qu'elles ne connaissent ni d'Eve ni d'Adam) pour les faire revenir au bercail mdr2
Nos amies de Lumière 101 ont répondu par le silence dédaigneux qui seyait aux messages désemparés et comminatoires de cette factieuse au rabais sans talent et sans relief.

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Victor le chacal le Jeu 27 Déc 2007 - 18:22

Les versaillais inscrits ici auraient-ils l'extrême obligeance de nous indiquer si Bras-cassié figure sur la liste de Quinquin?
On sait que ce fut une pomme de discorde entre Faquen et son valet.

Merci d'avance.

Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7692
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 78
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Courtoisrazzo le Jeu 27 Déc 2007 - 19:57

En effet, cher Victor, - vous m'obligez à digresser un peu, en attendant le croustillant qui mijote, mais je ne suis pas le seul sur sur ce Forum, je crois, à estimer que l'usage de la parenthèse soit une preuve d'intelligence, au moins depuis Platon (et même avant)...

L'Endive avait tenté de s'accorder la sotte suprême dès ses premières fomentations de prise de pouvoir (sachant que celle ci se donnait une importance qu'elle n'a pas, du point de vue de l'esprit, mais qu'elle est tout à fait capable de montrer, dès qu'il s'agit de ses ambitions et de sa malveillance innée envers tout ce qui a plus de talent qu'elle - autant dire, quasi tout le monde... Wink )

Le deal entre ces deux-là avait été : "Ânnette, tu seras Ministre omnipotente à la Kultur à Versailles quand je serai devenu Leader Massimo du district... What a Face" )

Autant dire que la Versaillaise d'adoption qu'est la Bras-scié se vit aussitôt dans le rôle, - maîtresse des ondes à R.C., et agitatrice officielle du nazional-pedisme dans les bosquets de Trianon.

Son rêve, quoi: être la Marie-Antoinette tondant la laine sur le dos aux moutons qui la tiennent pour l'écrivaine et l'arbitresse des élégances qu'elle n'est pas.

Cela posé, il y eut une petite période de flottement, où ladite fut fort marrie de ne se point voir figurer au nombre des poireaux-sous-l'endive du "shadow-potager" que son Altesse (qui n'a peur de rien), fait figurer sur son machin URViste lâché sur le NET.
Twisted Evil
Elle en bouda paraît-il, avec beaucoup d'ostentation... et se rapprocha, du même coup de son habituel comparse en coups foireux et putschs qui font pschuttt, notre regretté chancelier... ironic pardon : notre Gros Sketch non moins nazional...

J'ignore si, à lheure qu'il est, la Sottissime mémère à bas gris caresse encore le rêve mouillé d'être la tonne favorite du Parterre d'Eau, et la Nymphe des veaux qui voteront pour son Maître Lune... confused2

Elle semble se contenter de continuer, au 61, de mener sa tactique vieille comme ses robes, qui consiste à faire "entrer" ses copines et copains aux places libres, afin d'étendre sa toile... (cf mon post qui n'avait en effet rien à f...tre dans le fil consacré à la dernière décrépitude du Vendredi de Mémé sénile et bigleuse du béret, mais qui reste à dispo, parce que je n'ai pas envie de me répéter).

Rappelons que ce genre de manoeuvres n'est pas d'hier : on doit entre autres aux recommandations (impérieuses) de la Bras-Sciés, la présence à R.(ex)C. (pour ne citer que les moins dindes... et encore?) de M-T Hablot, et d'Aude de Kerros (comme on se retrouve, n'est-il pas?)

Ce n'est peut-être pas ce qu'elle a fait de pire, je veux bien l'admettre.

Mais il semble que les deux Dames soient pétrifiées de trouille devant leur "bienfaitrice", au point de rester jouer les bigornottes surgelées au 61, paralysées qu'elles sont, devant cette malfaisante qui sait très bien user de son terrorisme sur les âmes faibles(faute de charme, elle abuse de l'empire qu'elle peut sur les autres...), - bref, il est quasi certain que l'Hablot et la Kerros soient, face aux directives de la Bras-sciés, aussi maîtresses de leur raison et de leur libre-arbitre, que deux poules hypnotisées par un serpent. hallucine

@ suivre... Wink

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par sylvain le Ven 28 Déc 2007 - 8:25

Courtoisrazzo a écrit:
il est quasi certain que l'Hablot et la Kerros soient, face aux directives de la Bras-sciés, aussi maîtresses de leur raison et de leur libre-arbitre, que deux poules hypnotisées par un serpent.

C'est tout à fait l'impression que l'on a pu avoir lors de la pénultième émission de l'Âne B. à laquelle participait (avait été convoquée ?) sa soubrette Kerros.

L'Aude n'a servi que de faire valoir à l'Âne, qui se lançait dans ses sempiternelles divagations à chaque occation.

sylvain
Régulier

Nombre de messages : 474
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Courtoisrazzo le Ven 28 Déc 2007 - 10:49

La perfide courtoisie de l'estimé Sylvain - que je félicite, au passage, pour son excellent travail de recherche WEB, concernant les liens Bras-sciésques glanés de ci et de là (moi, la simple idée d'aller me commettre là où cette Gorgone sévit me glace...) - va me permettre de reprendre le fil de nos petites affaires.

En effet, tout le monde l'aura remarqué, la page perso d'Ânnette vaut, en richesse de contenu et en fraîcheur de mise à jour, le bac à sable internet que le 1100 aux gros doigts gras vend à l'Endive pour "l'éclatante présence de R.(ex)C. sur la toile et dans le monde numérique"... Suspect

Question fraîcheur de date, elle nous évoque aussi les appas de la Dame, qui se sont bien décatis, depuis qu'elle usait de sa blondeur et de ses sourires de hyène caramélisée, afin d'entortiller J. Ferré (R.I.P.) qui s'y laissa prendre une fois, mais eut soin, dès qu'il vit ce qu'il y avait au fond de la Brassotte, derrière ses mines forcées et contraintes d'amabilité, de crier casse-cou, et de n'y pas revenir...

A ce propos, sait-on, d'ailleurs, que le fort courtois fondateur du 95.6 ne s'autorisait que deux écarts de langage?

- le premier, à propos de Gros Sketch (qui ignorerait, aujourd'hui, que ce dernier fût gratifié par ses soins du surnom rien moins que poli de "petit trou du cul"?)

- le second, au sujet (comme par hasard) de Brassotte, que J.F. n'appelait guère plus qu'en la désignant sous le nom d'un poisson de fort mauvais aloi, qui finit plus volontiers gratiné en brandade qu'à batifoler dans les eaux pures de la Pièce d'Eau des Suisses...

Passons sur ces turpitudes harengères qu'un peu de chapelure efface... ironic

Vous vous demandez pourquoi Brassotte ne nous régale point plus souvent de sa "prose" sur sa "page perso"??? La réponse est simple :

la Dame ne sait pas pondre une ligne toute seule, sans passer un mois à mettre les mots dans l'ordre, un autre mois à mettre la ponctuation, et enfin, un troisième mois à corriger la moitié de ses fautes de syntaxe et d'orthographe (elle a toujours soin d'en laisser néanmoins traîner assez après soi, pour repaître les amateurs du genre...).

D'aucuns en firent la douloureuse (et confondante) expérience, les naïfs, qui croyaient encore que l'auteuse du célèbre Brasillach, encore un instant de bonheur était au moins capable d'aligner trois pages d'écriture, et qui, au bout de quelque temps, virent Brassotte débarquer, exhibant pour tout devoir de rédaction, du margouillis pour chats, constellé de barbarismes et autres pataquès, tenant sur la moitié d'un papier quadrillé, calligraphié dans le genre d'un journal intime de shampouineuse ou du courrier sentimental d'une d'impétrante à la Star Ac, où ne manquaient, pour que le tableau du ridicule fût complet, que les points en forme de coeur au feutre rose, sur les I en déroute...
ironic
Je crains qu'on ne parle encore, du côté de la Place St Sulpice de ce "grand moment" de littérature (et de solitude What a Face ) que vécut alors l'Editeur et commanditaire de ce torchon avorté... Je suis sûr que l'Helly (qui ne vaut guère mieux, mais se prive d'autant moins de débiner sa chère consoeur encore plus podographe qu'elle) vous raconterait mieux que moi la mine consternée dont on accueillit alors la ponte "littéraire" d'Ânnette...

Alors, me demanderez-vous : comment l'Eva Braun du mirliton PEDiste a-t-elle fait, avec si peu de dispositions à manier le stylographe, pour nous régaler (en vingt ans, tout de même : quelle féconde prolixité! ironic ) de ses deux volumes sur Brasillach et La Varende?

Eh, bien! D'aucuns (bien renseignés dans le milieu) prétendraient (des méchantes langues, sans doute, - et de ces malveillants qui font tant de mal à R.C. en s'attaquant à la pauvre créature sans défense qu'est notre amie Ânne) ironic que notre Sirène du marigot muratesque se serait, par deux fois, contentée que de signer un travail accompli (en tout ou, du moins, en grande totalité) par d'autres plumes la sienne...

Pour le La Varende, le mystère demeure encore entier à ce jour... Toujours les mêmes gens officinesques autant que malveillantes laissent entendre qu'un inédit, ou un fond de tiroir subrepticement distrait par l'Ânnette à la main leste et à la cuisse émue aux archives du fumeux (et aussi "runique en son genre" ironic que pagano-abscons) cryptographe normand (orthograhiez : nordmann ironic ) Jean Mabire aurait pu servir d'ingrédient de base, ou de vieux fond sauce à cette nouvelle imposture...

Pour le chef d'oeuvre Kollabo-larmoyant qui valut à Ânnette sa consécration (légèrement passée de date Wink ), et son "entrée" fracassante à R.C., on a, en revanche, davantage de soupçons... voire de certitudes...

Et nous en revenons au regretté Sipriot.

Mais, me direz-vous, comment la Brassotte (dont, à l'époque, on ne voulait même plus comme pigiste à ELLE, - où elle était infoutue de recopier l'horoscope du jour sans déshonorer la langue française, et où on refusait de lui donner la chronique des soins de beauté, considérant qu'à elle seule, sa bobine en photo en haut de page eût discrédité le sérieux de ses bons conseils à la ménagère de moins de cinquante ans)... ironic a-t-elle pu persuader à un essayiste, Ecrivain et érudit aussi brillant et respectable de lui céder la place, et de lui faire "cadeau" d'un de ses textes???

C'est ce que vous allez savoir au prochain épisode de ce Dallas des dessous (moites et crapuleux, tout ce qu'on aime) des Lettres Françaises, de R.C. et de Bertchesgaden sur Seine réunis... Laughing

@ Suivre... Twisted Evil

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Ânnette et les Chicons

Message par Courtoisrazzo le Dim 6 Avr 2008 - 14:49

fromentin dans un autre fil a écrit:Personnalité pas à sa place, c'est bien le mot et figurez vous que c'est grand objet des conversations versaillaises, la Brassotte se répand sur le thème:c'est un mauvais mais ne l'attaquez pas vous nuiriez à la radio , nous allons regler le problème par nous mêmes. A présomption présomption et demi, c'est mal connaître le seul talent de l'endive,quant à sauver la radio ? Elle est déja passablement mal en point,trop tard Brassotte trop tard!
Mais, mon cher, c'est bigrement intéressant ce que vous nous rapportez-là.

Rappelons les faits :

Episode 1 (Août-Novembre 2006) : la Brassotte croit dur comme fer qu'elle réussira, par Endive interposée, à devenir (ce dont J. Ferré (R.I.P.), qui ne la connaît que trop Wink l'a jusqu'ici empêchée, eu égard au respect de l'auditeur et dans le souci de la tranquillité de chacun) la Reine ès choses "Kulturelles" de la PED et de R.(ex)C. confondues.
De plus, le Faquen lui promet (ce qu'elle avale, la niaise), qu'elle sera Adjointe aux affaires "Kulturelles" de Versailles, lorsque lui-même sera devenu Roi-Lune de la préfecture des Yvelines...
On voit d'ici le désastre... affraid heureusement évité les 9 et 16 Mars derniers...

Episode 2 (Novembre 2006 - Juin 2007) : L'Ânnette des Quatre-Jeudis, déçue, impatiente et piaffant des quatre sabots sous le bât, se sent soudain bernée, tel le bigorneau moyen du Rocher Muré qui s'est ventousé à l'Usurpateur afin de défendre son petit commerce, et elle tente (ainsi qu'à son habitude) de "prendre du recul"... pour mieux se vautrer, (i.e. : afin de mieux putscher Wink ), comme à la grande époque de ses tentatives foireuses de coup d'Etat avec Gros-Sketch contre J. Ferré (R.I.P.)...

Episode 3 (Février-Mars 2008) : La Brassié, qui se répand partout en larmes de hyène, affirmant que Quinquin est en train de "tuer R.(ex)C.", et en précisant (on la comprend contentmauve ) que ça l'embête beaucoup, parce que (on la croit) : "elle n'a que ses Quatre Jeudis pour exister, et que sans le 95.6, elle n'est plus RIEN", va clamer à qui veut l'entendre que HdL l'a "forcée à figurer sur sa liste municipale de l'URV au prix des plus infâmes chantages"... Suspect

On attend la suite des états successifs et des phases cliniques, consécutives à la nazhystérie mythomane, autant qu'hélas! ordinaire, de la Dame... Shocked

Mais, en effet, estimé Fromentin, je crains comme vous que celle-ci ne découvre (?) trop tard l'étendue des irréparables dégats...

Fussè-je l'excellent Prince de Talleyrand Périgord (ce qu'à Dieu ne plaise, car en plus d'être un redoutable homme d'esprit et un diplomate hors-pair, c'était tout de même une sacrée et splendide ordure salut ...), je rêverais de répondre à la patronnesse perdue ce que l'excellent Ministre répliqua à un jeune blanc-bec qui lui arguait qu'il "avait besoin d'une charge à la cour pour vivre" : "Vivre? Dans votre cas, Monsieur, je n'en vois pas la nécessité"... ironic

Rassurons d'ailleurs Ânnette dans ses angoisses : même AVEC le 95.6, elle n'a jamais été grand'chose. Twisted Evil

Mais peut-être tout ceci devrait-il figurer dans le fil consacré au cas de la brayeuse-automatique : Brassié Séide du HdLisme? confused2

Je laisse aux autorités compétentes du lieu le soin de décider. respect


Dernière édition par IPfix le Lun 7 Avr 2008 - 3:36, édité 4 fois (Raison : Ce serait encore mieux de poster dans la rubrique que de me demander de déplacer)

Courtoisrazzo
Pilier du forum

Nombre de messages : 797
Réputation : 9
Date d'inscription : 24/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Averell le Dim 6 Avr 2008 - 23:31

Courtoisrazzo a écrit:La Brassié,...: "elle n'a que ses Quatre Jeudis pour exister, et que sans le 95.6, elle n'est plus RIEN"

Première réaction : Pas très gentil pour les Amis de Robert Brasillach et pour les Amis de Rivarol qu'elle préside.

Deuxième réaction : C'est vrai au fond. Même avec RC elle n'est pas grand-chose. Rien qu'une petite bourgeoise de Versailles...

Averell
Régulier

Nombre de messages : 346
Age : 35
Réputation : 15
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Lady Macbeth le Mar 8 Avr 2008 - 8:45

Quand on ment à tout le monde on ne trompe plus personne. C'est aujourd'hui le drame de Mme Brassié.
En janvier elle faisait courir le bruit que "Henry" la forçait à figurer sur sa liste à Versailles. Pourtant si le caniche Didier Roy y était, comme le féal Didier Maupas, on n'y trouvait ni Mancheron, ni Saboureau, eux aussi "patrons d'émissions".
Et puis en février on la vit tenant la permanence électorale de "Henry" et de la "révolution orange à Versailles".
Forcée là aussi ? Non : consentante et complice.
Une pauvre et faible femme.
Elle relève de la pitié : je n'en ai pas beaucoup.

Lady Macbeth
Intervenant

Nombre de messages : 77
Age : 62
Localisation : Écosse
Réputation : 4
Date d'inscription : 20/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par sylvain le Mar 8 Avr 2008 - 13:44

Lady Macbeth a écrit:Et puis en février on la vit tenant la permanence électorale de "Henry" et de la "révolution orange à Versailles".
C'est un début d'explication à la déroute de la brillante équipe Quinquin lors des dernières municipales.
Euuuuuuhh ...

sylvain
Régulier

Nombre de messages : 474
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Incrédule Re: Brassié, séide du hdlisme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum