Les réchauffistes ou la tentative d'économie communiste mondialisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les réchauffistes ou la tentative d'économie communiste mondialisée

Message par georges lane le Lun 7 Déc 2009 - 14:24

Le 2 décembre 2009, les édiles de la ville de Paris ont inauguré une place Ambroise Croizat ; ces quinze prochains jours, les édiles de l'O.N.U. (plus de 1200 personnes de 192 pays) réunis à Copenhague vont peut-être inaugurer la plus formidable plateforme d'économie communiste jamais tentée.

Ainsi va le monde dit "libre".

Un journaliste de L'Humanité du 1er décembre -
http://www.humanite.fr/2009-12-01_Idees-Tribune-libre-Histoire_Ambroise-Croizat-Le-batisseur-de-la-Securite
- a en effet informé de la décision de la ville de Paris en prenant soin de dire que notre homme, député communiste du Front populaire, avait été incarcéré d'octobre 1939 à début 1943 dans les geôles françaises et de ne pas dire pourquoi. Pour le savoir, il suffit de se reporter, par exemple, à :

http://vivre-39-45.blogspot.com/2009/10/lundi-9-octobre-1939.html

http://www.seconde-guerre.com/chronologie/chronologie-octobre-1939.html ]

bref, une honte.

Pourquoi alors une telle décision ? Pas parce que notre homme aurait contribué à mettre en place ce qui plombe l'économie de la France depuis lors :

"[...] Libéré en février 1943, il est nommé par la CGT clandestine à la commission consultative du gouvernement provisoire autour du général de Gaulle.
Là, mûrissent les rêves du Conseil national de la Résistance (CNR). La Sécurité sociale, bien sûr, dont le postulat colore le programme de mars 1944 :
« Nous, combattants de l’ombre, exigeons la mise en place d’un plan complet de sécurité sociale visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail avec gestion par les intéressés et l’État. »

À la tête d’une commission de résistants, Ambroise trace dès l’été 1943 les moutures de ce qui va devenir l’un des systèmes sociaux les plus enviés au monde.
« Dans une France libérée, nous libérerons le peuple des angoisses du lendemain ! » écrit-il le 14 janvier 1944.

C’est cette réflexion collective, mûrie par François Billoux, ministre de la Santé, qui aboutit à l’ordonnance d’octobre 1945.
Le texte écrit reste à bâtir.

Le chantier débute en novembre 1945, quand il est nommé au ministère du Travail.
Cent trente-huit caisses sont édifiées en deux ans sous sa maîtrise d’œuvre par un peuple anonyme après le travail ou sur le temps des congés.
[...]

Rappelons combien le rapport de forces de l’époque permit la naissance de l’institution :
- un PCF à 29 %
;
- 5 millions d’adhérents à la CGT, qui a joué un rôle fondateur
;
- une classe ouvrière grandie par l’héroïsme de sa résistance.

Là ne s’arrête pas l’héritage.

Ambroise laisse à l’agenda du siècle ses plus belles conquêtes :
- la généralisation des retraites,
- des prestations familiales uniques au monde,
- les comités d’entreprise,
- la médecine du travail,
- les statuts des mineurs et des électriciens et gaziers (cosignés avec M. Paul),
- la prévention dans l’entreprise,
- la reconnaissance des maladies professionnelles…
"

C'est vraisemblablement parce que les élections régionales sont à l'horizon et que la majorité doit avoir du plomb dans l'aile.


A l'inverse, les journalistes français n'évoquent, que du bout des lèvres quand ils le font, la dernière plus grande manipulation scientifique qui soit, que James Delingpole a dénommé "climategate" et qui tend à renforcer la base sur quoi les ONUdistes veulent constituer la plateforme.

Vaclav Klaus, auteur du livre "Planète bleue en péril vert" (cf. http://blog.georgeslane.fr/category/Economie-europeenne/page/18 ) a eu l'occasion de schématiser la situation ainsi - cf. http://planetgore.nationalreview.com/post/?q=MTUzOTY2OGRkODA3OWIwMmM5ZTRjODY4ZTg1M2VmMDQ -:

"«Le communisme et l'écologie - nous parlons de deux idéologies qui sont structurellement très similaires. Ils sont contre la liberté individuelle. Ils sont en faveur d'un cerveau central de notre destin. Ils sont tous deux très semblables pour nous dire quoi faire, comment vivre, comment se comporter, quoi manger, comment voyager, ce que nous pouvons faire et ce que nous ne pouvons pas faire. Il ya une similitude énorme à cet égard ".


"Communism and environmentalism — we are talking about two ideologies that are structurally very similar.
They are against individual freedom. They are in favor of centralist master-minding of our fates. They are both very similar in telling us what to do, how to live, how to behave, what to eat, how to travel, what we can do and what we cannot do.

There is a huge similarity in this respect".

Sécurité sociale de France et réchauffisme mondial de l'ONU, même combat à près de 70 ans d'intervalle.


Ne l'oublions jamais et résistons-y.


P.S.
avatar
georges lane
Habitué

Nombre de messages : 164
Réputation : 3
Date d'inscription : 25/02/2007

http://blog.georgeslane.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Bien vu

Message par Sam Byhel le Dim 20 Déc 2009 - 16:31

Un point de vu alternatif et courageux. Félicitation !

Sam Byhel
Bizuth

Nombre de messages : 6
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum