Annie fait de la résistance

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Le Vengeur le Ven 26 Oct 2007 - 19:25

Ferré laissait la place à des Gaullistes, en effet.
Mais même les Économistes traitaient plusieurs de ces sujets.

Ce que l'on pouvait entendre d'autre était les émissions apolitiques. Et encore, Rochard, Darnel, Jean-Luc, et ceux du cinéma, parlaient eux aussi de politique, et traitaient eux aussi des sujets cités.

Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Victor le chacal le Ven 26 Oct 2007 - 19:28

Du temps de Ferré il y avait des émissions politiques qui posaient les pbs dans d'autres termes : Mallia, CR,...
avatar
Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7701
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 83
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Le Vengeur le Ven 26 Oct 2007 - 19:37

C'est tout à fait exact, et elles étaient très intéressantes.

Cela étant, ils traitaient eux aussi de ces sujets qui leur paraissaient bien réels, et ils n'étaient pas pour autant paranoïaques collectionneurs de vieilles lunes.
avatar
Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Peau d'âne le Ven 26 Oct 2007 - 21:05

Redoutable Vengeur, permettez moi de broder sur votre message principal (de 16h10):
Quant à ceux que je n'ai pas nommés, ayant compris que vous les désignez comme constituant la catégorie des ressasseurs d'idéologies mortes,
, comme le royalisme, le nationalisme, la démocratie, le catholicisme, le libéralisme, et ce qu'on appelait la morale.
ou sujets au délire paranoïaque, complètement déphasés,
voir plus loin
…il faut simplement regretter que ces personnes sont en fait des marginaux, qu'ils l'aient toujours été ou le soient seulement devenus quand ils ont décidé de parler de s'exprimer, d'informer, de convaincre.
N'oublions pas que les "élites" françaises se repartirent entre les zélateurs de Moscou, travaillant pour l'avenir du Monde et le leur propre, et ceux de l'Occident, luttant pour la Liberté, le Droit et leur avenir. Ceux travaillant pour la France et ceux qui la constitue n'étaient que quantité négligeable. Et marginalisés.
Entre la "France, suppôt de l'impérialisme", et la "France, hélas colonialiste".
Il faut avoir un caractère à même de supporter la mise au ban, les insultes et la calomnie, lorsqu'on veut être libre en France.
Et cela, même supporté, laisse des séquelles. Cela aigrit, confine, révolte, marginalise, et rend donc d'autant plus suspect.
N'oublions pas que tous les gens de droites sont cocus.
Les cocus de De Gaulle; ceux de Giscard; ceux de Chirac.
Ceux de Le Pen aussi.
Que Sarkozy le soit lui-même n'altère pas sa volonté de traiter ainsi ses électeurs.
Certains se refusent à reconnaître qu'ils le sont, d'où les diverses chapelles.
Jean Ferré citait volontiers Guillaume d'Orange: "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer." Mais ça aide.

Etonnez-vous donc qu'il y en ait qui ne veulent pas admettre que HdL les s****?

Pour le reste, entièrement d'accord avec vous.
avatar
Peau d'âne
Régulier

Nombre de messages : 275
Age : 73
Localisation : Paris
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Le Vengeur le Ven 26 Oct 2007 - 21:19

Merci d'avoir broder.
avatar
Le Vengeur
Régulier

Nombre de messages : 418
Localisation : Londres
Réputation : 9
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Caton d'Ethique le Sam 27 Oct 2007 - 13:49

Ce fil est très intéressant, à mes yeux (bien qu'il commence au sujet des pataquès d'une dérisoire dindonnne, dont on peut franchement se passer de causer des heures), car il est symptomatique de ce qu'il nous révèle, depuis un an d'Usurpation endivienne, de la crise dont serait, de toute façon, morte tôt ou tard la PED française.

Notez bien que je précise française, car il semble comme toujours, que ce soit dans notre beau pays que les "partis nationaux" ou "de droite nationale", ne faisant pas excetion à la règle générale, soient les derniers en Europe et au monde, à fonctionner sur un modèle de Souverainime renfermé, ou de national-stalinisme complètement sclérosé, aggravé d'un passéisme désasreusement doloriste et remarquablement improductif.

Ce qui n'est pas le cas ailleurs, où nombre d'entre eux ont dépassé leurs vieux tabous, mis au placard leurs vieilles rengaines, et sont, pour la plupart, entrés avec lucidité dans la nouvelle donne, dans l'esprit de pragmatisme ( que d'aucuns appellent : celui de la real-politik) qu'imposent désormais, inéluctablement, l'évolution du monde, de la politique internationale, et tout simplement : des mentalités.

Le nom de la crise qui secoue, via R.C. un tout petit milieu qui s'effare et s'interdit, est aisé à définir : c'est tout simplement ce qu'on appelle le retour du principe de réalité.

Radio (ex) Courtoisie, confinée désormais à la peau de chagrin intellectuelle, culturelle et politique où a réussi à le réduire HdL, est en train de nous montrer, grossis et caricaturés (mais souvent, la caricature exprime mieux, et plus efficacement ce qu'est la vérité des événements et des caractères humains) les traits qu'elle a toujours eus, et que, pour son malheur, elle a trop longtemps voulu garder, alors que tout changeait autour d'elle.

Il ne serait pas difficile de résumer, (n'en déplaise à ceux qui, contre les vents et marées de l'EVIDENCE, veulent garder la tête dans le sable, et croire que tout a toujours très bien marché dans un tout petit monde de pensée focalisée, et de raisonnement naphtalinisé), en quoi consiste ce que j'appelais plus haut : principe de réalité, en tant qu'il s'applique aux circonstances actuelles, et à ce qui est en train d'atteindre (mais est-ce un mal?) le point de rupture entre "anciens" et "modernes".

Au fond, ce que découvrent les derniers crispés psycho-rigides, ou simplement naïfs ou bêbêtes qui s'accrochent à la planche vermoulue et versent toutes les larmes de leur jérémiades, en geignant après "le Monde d'Hier" (comme aurait dit Zweig), c'est qu'ils ont toujours été trompés par des apparences, (mais, ce qui est grave pour eux : des apparences qu'ils ont pris un plaisir masochiste à construire), et qu'ils ont toujours été leurrés par des certitudes qu'ils ont pris soin d'entretenir à dessein, afin DE NE PAS VOIR.

Vingt ans durant (et outre les excellents moments qui, ne le nions pas, firent de R.C. le principal conservatoire d'une certaine qualité de réflexion, et d'une indispensable résistance intellectuelle et culturelle), ils auront pris pour argent comptant les salades qu'on leur aura servies, à propos d'émetteurs comme au sujet de l'importance dans le PAF et dans le panorama politique d'une radio périphérique, qui, tous comptes faits, n'a été qu'une niche parmi d'autres.

Car si on veut des compraisons d'autant plus désobligeantes qu'elles me paraissent refléter la situation réelle : R.C. fut finalement toujours aussi influente et représentative que pourrait l'être, au plan général de la société, l'Association des Amateurs de Pêche à la mouche du Bas Berry, ou l'Amicale des Collectionneurs de Boîtes de Camembert.

Ceux qui ont cru un moment que les 600 abonnés du LJdFC pourraient constituer une force susceptible de faire tomber le régime, que la "Révolution Bleue" en écharpe pourrait inquiéter le mastodonte technocratique, ou enfin que les pitoyables salons de thé à Bertchesgaden de la Brassié constituaient une vitrine des Lettres Françaises que le monde entier nous envie sont finalement des gens qui, avec des prétentions à se prendre pour le sel de la terre, se sont contentés de peu, se sont satisfaits de bien petites certitudes, et se sont gargarisés de bien médiocres illusions, terrés comme ceux qui ont peur de vivre et d'en découdre, dans un placard fermé de l'intérieur, où ils ont trouvé très agréable, pour tout confort intellectuel, de ressasser dans le noir les mêmes litanies ou antiennes.

Qu'un temps, peut-être, certaines choses aient eu, grâce à R.C., la chance d'être dites, - alors qu'elle n'eussent pu l'être nulle part ailleurs dans les médias -, on peut l'admettre... Encore qu'il soit très bien de les dire, mais qu'il eût peut-être du songer aux moyens de les diffuser plus largement... et de les rendre audibles au-delà des murs ouatés du cénacle ou de la coterie où on s'entre-congratule d'avoir les mêmes idées à partager (quelle étrange conception du "débat" et de la dialectique, entre nous soit dit!).

Or, c'est là que le bât a toujours blessé (et qu'à présent, il tue) : la PED (il faut bien l'appeler comme ça, et tant pis pour les grincheux qui ne se reconnaissent que trop dans cette dénomination qui stigmatise leur propre étroitesse) passe son temps à se contenter de "convaincre" des gens déjà acquis, et au fond, elle campe si bien sur son petit territoire, avec autour d'elle des stéréotypes immuables qui lui tiennent bien chaud pour l'hiver, qu'elle se perd de sa propre, et complaisante "ghettoïsation".

Elle s'enferme, et se dit prisonnière, elle se tend des verges pour battre sa coulpe avec délices et se dit persécutée, elle fait tout pour que nul n'entre, ni ne sorte de son Kamtchatka bien défendu, et se prétend incomprise.

En effet, vu sous cet angle, et bien vu par Victor (quoiqu'un peu rudement exprimé, mais c'est ça aussi le principe de réalité : ça fait mal, et ça ne se réfugie pas derrière les tartufferies "polies" ou "courtoises" pour dire que la maison brûle, que le bateau coule, que les Lemmings se noient... ou que les chiottes puent, parce qu'elles sont bouchées), NOUS NE SOMMES PAS PEDISTES.

Nous n'avons pas besoin de nous cacher derrière le petit doigt de nos défaites pour nous croire infaillibles ou vertueux. Nous avons la prétention (car nous aussi, nous en avons, mais plus modeste que celle des vieillards qui viennent nous expliquer qu'on doit les respecter parce qu'ils ont perdu la guerre) de regarder les choses en face, et de ne pas nous résoudre à l'intenable posture, qui consiste à donner des leçons de présent ou d'avenir avec la tête retournée à 180° en arrière.

On finira peut-être, en effet (l'OFFICINE a ses paradoxes et les préfère au prêt-à-penser sous vide, fût-il estampillé "de Droite") par remercier (!) l'ignoble et désolant personnage qui est en train de se charger de détruire R.C., - et on comprend que cela puisse (et doive) choquer ceux qui croyaient que tout serait toujours pareil, et qu'il ne faut jamais changer une équipe qui perd, ni revoir les ingrédients d'une recette qui ne réussit plus à faire monter le soufflé...
Mais c'est ainsi : qui dira que R.C., de toutes façons serait morte, et qu'il ne vaut pas mieux qu'on abrège ses souffrances?
Ce qu'il y a de meilleur, croyez-moi, trouve toujours à resservir. Ce qui doit disparaître (car c'est la loi, il faut que tout disparaisse, Frères Chrétiens relisez vos Psaumes et votre Ecclésiaste) suivra son destin, qui est d'avoir fait son temps.

Nous maintiendrons l'esprit, mais pour sauver ce qui mérite de l'être de l'âme de quelque chose, il faut parfois (souvent même) amputer le corps de ce qui le gangrène, ou de qui le nécrose.

Cela fera pleurnicher les tièdes et se désoler les ramollis. Tant pis pour eux.
avatar
Caton d'Ethique
Intervenant

Nombre de messages : 43
Réputation : 3
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Victor le chacal le Sam 27 Oct 2007 - 14:45

Caton d'Ethique a écrit:NOUS NE SOMMES PAS PEDISTES.
Cher ami,

Ces propos n'engagent que moi et l'équipe du FL. On pense ce que l'on veut mais on ne détourne pas tous les fils pour parler politique et surtout on ne se permet pas de mettre en danger un forum hébergé en France dont on connaît la réglementation social-démocrate. Tel est le sens de ma saillie. L'équipe a choisi dès le début de ne pas politiser le forum.

Et surtout je ne crois pas que ce soit la le vrai clivage. Ca, c'est le pb des frustrés psychorigides de la PED. Le propos sur une Radio dite culturelle et associative est de faire de la radio, c'est à dire amener du sens et pas seulement donner des consignes de vote ou d'appeler à tell ou telle manif.

JF avait édicté des règles claires :que le patron ne soit pas l'invité de la veille, qu'il n'exerce pas ou plus de fonctions politiques, qu'on y parle littérature et pas seulement d'actualité, qu'on amène de l'information et que l'on ne commence pas par les commentaires ou les éditoriaux (la base du journalisme), que les émissions ne soient pas là pour vendre les bouquins de la maison d'édition reçue.

Toutes ces règles sont maintenant systématiquement bafouées. Donc l'objet de cette radio maintenant intégralement subventionnée par le Faquen (comme cela apparaît dans les comptes fin mai 2007) a été détourné (comme l'association d'ailleurs, inutile d'y revenir).

Du temps de JF, j'ai entendu des choses remarquables sur RC dont on sortait enrichi et impatient d'écouter le prochain épisode. Maintenant c'est toutes les semaines la même chose, les mêmes marottes, sur le même ton, avec les mêmes (et qui n'ont pas rajeuni depuis 20 ans...).

Donc, voilà ce qui nous préoccupe. Croire comme dans les années 80, que le pb est de donner la parole à la PED en perdition qu'on entend tous les soirs sur LCI ou ailleurs tenir le même discours que celui d'ATTAC ou du PC n'est plus de saison (parce qu'en réalité HDL FM n'a rien de politiquement incorrect). Pour ce qui concerne RC, on sait que les carottes sont cuites. Faquen n'a plus les moyens de payer. Donc il va engager à très court terme un plan social pour se" débarrasser" comme il dirait de la moitié de la piétaille qui ne sert à rien et après les municipales, le système qui a déjà tout prévu escamotera l'œuvre de JF. Et comme nous ne nous y résolvons pas, nous avons lancé L101 qui accueillera très prochainement ce qu'il y a encore de valable sur HDL FM (et surtout moult nouveaux intervenants) et la messe sera dite.

A l'occasion je publierai peut-être les mails de feu SdB où il m'expliquait son plan d'après les municipales. Cela pourrait faire réfléchir les fruits qui auraient pu prendre feu LJFC au premier degré.

@+
avatar
Victor le chacal
particulièrement hargneux

Nombre de messages : 7701
Localisation : Derrière la lune embusqué pour au moment propice attaquer
Réputation : 83
Date d'inscription : 16/01/2007

http://www.lumiere101.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie fait de la résistance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum